twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès frauduleux à un système de télécommunication : Safiétou Thiam victime d’usurpation

samedi 6 mai 2017

L’ex-ministre sous Wade, Safiétou Thiam a été victime d’usurpation d’identité. L’une de ses puces orange a été utilisée par de petits malfrats afin de soutirer de l’argent à ses proches. Les mis en cause, Pierre B Coly, Amadou Bitèye et Ibrahima Diaw ont été attraits hier, à la barre des flagrants délits pour association de malfaiteurs, pour tentative d’escroquerie, de complicité et d’accès frauduleux à un système de télécommunication publique à des fins personnelles.

Ancien stagiaire à la Sonatel de Kaolack, Pierre Baracar Coly est technicien ayant une parfaite maîtrise de l’outil informatique. A l’issue de son stage, il s’est adonné à une pratique malsaine en se faisant réaffecter frauduleusement des numéros d’autrui qu’il utilise à des fins d’escroquerie. Ses cibles sont de plus souvent des personnalités ou de richissimes commerçants.

Pour parvenir à ses fins, il accède frauduleusement au système simplissimo de la Sonatel et reprend l’identité d’une puce à un autre nom. Puis, il confection une copie de la pièce d’identité via le logiciel photo filtre avant de se présenter dans une boutique Orange pour récupérer la puce.

A travers le même procédé, Pierre Baracar Coly a pris la puce souscrite au nom de l’ancienne ministre de la Santé et actuelle Secrétaire Exécutif du Conseil National de Lutte contre le Sida (Cnls), Safiétou Thiam. Après avoir usurpé l’identité de cette dernière, il a tenté de soutirer à Abibatou Fall, belle sœur de l’ex-ministre la somme de 1,5 millions de F CFA. Il a été aidé dans son forfait par Ibrahima Diaw, Baba Thiam et Amadou Bitèye.

Mis au parfum de l’affaire, la patronne du CNLS a saisi la Justice pour poursuivre les faussaires. Malheureusement, l’affaire n’a pas été débattue à fond car les prévenus ont nié les faits qui leur sont reprochés en chargeant Baba Thiam, âgé de douze (12) ans comme étant le cerveau.

Finalement le dossier a été renvoyé au 12 mai pour la comparution de la partie civile et de Baba Thiam, rapporte « L’As ».

(Source : Pressafrik, 6 mai 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)