twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abrogation du décret des surtaxes sur les appels entrants : L’Etat grugé de 240 milliards de FCfa par les trois opérateurs

mercredi 18 mai 2016

En arrivant au pouvoir en 2012, le Président Macky Sall a abrogé une série de décrets dont celui relatif à la surtaxe sur les appels entrants. Selon le président de l’Ascosen (l’Association des consommateurs du Sénégal), Momar Ndao, l’abrogation de ce décret a fait perdre 240 milliards de FCfa à l’Etat du Sénégal. Cette manne financière est aujourd’hui partagée par les trois opérateurs. "Depuis la suppression du décret par Macky Sall, ce sont quatre années de rentrée d’argent, à raison de 5 milliards par mois, que l’Etat a perdu. C’est environs 240 milliards qui ont été perdus par l’Etat du Sénégal depuis que le décret des surtaxes sur les appels internationaux, initiés sous Me Abdoulaye Wade, à l’époque, a été abrogé par le Président Macky Sall en 2012. Et si on fait le calcul, depuis que le décret était entré en vigueur de 2010 à nos jours, c’est 360 milliards de FCfa que devraient normalement récupérer l’Etat. Les opérateurs chargés de collecter cette manne financières ne l’ont pas reversée à l’Etat", révèle le consumériste dans les colonnes de L’Observateur. Selon lui toujours, cet argent, qui aurait dû entrer dans les caisses l’Etat, ne l’est pas. Pis, ajoute-t-il, "les Modou Modoiu n’ont pas vu baisser le prix de leurs appels".

Interrogé, la Sonatel, à travers son Directeur de la communication, se défend. "Sonatel a effectivement supprimé la surtaxe sur les appels entrants. Cela a été effectif aussitôt après l’abrogation du décret" dit Karim Mbengue. Une version différente de celle du chargé des revendications des travailleurs de la Sonatel, Mamadou Lamine Badji, qui soutient : "Le constat est que les prix sur les appels entrants n’ont pas baissé. Parce que si c’était fait, nos compatriotes qui sont dans la diaspora n’allaient pas râler".

Momar Ndao de préciser que le Président Macky Sall a été abusé. "Tout ce qu’on avait raconté au Président Macky Sall pour qu’il supprime le décret sur les appels entrants était faux", a révélé le consumériste qui ajoute : "On avait dit que que si l’on applique la surtaxe sur les appels entrants, la Sonatel allait perdre 35% de son chiffre d’affaires. Alors que son chiffres d’affaires a augmenté de plus de 39 milliards de FCfa chaque année, malgré la mise en œuvre dudit décret en 2010", note M. Ndao qui ajoute que le président Wade a raison sur toute la ligne en décidant, à l’époque, d’instituer la surtaxe sur les appels internationaux entrants. Cela, pour le bénéfice de l’économie nationale. "A l’époque, il n’y avait que le Président Wade et moi qui étions d’accord sur la surtaxe des appels entrants. Aussi, fustige-t-il le fait que les gens soient en train de flouer l’Etat du Sénégal.

(Source : Leral, 18 mai 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)