twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abdoulaye Bathily à l’émission « Grand-jury » : « L’ Artp est une sorte de mangeoire »

lundi 9 août 2010

Invité de l’émission « Grand-jury », le professeur Abdoulaye Bathily a invité les Sénégalais à s’associer aux travailleurs de la Sonatel dans leur combat contre l’arrivée de Global Voice. En effet, pense le secrétaire général de la Ligue démocratique, l’arrivée de Globale voice va profiter à l’Artp.

« Ce qui se passe avec Sonatel est symptomatique de la mauvaise gestion du pays par l’équipe au pouvoir. Toutes les sénégalais doivent s’associer aux travailleurs de Sonatel », a lancé le professeur Abdoulaye Bathily.

Ainsi à ses yeux, les organisations de défense des consommateurs ne doivent pas se laisser manipuler par l’Etat qui affirme M. Bathily, « veut créer une opinion défavorable de Sonatel afin de vendre ses actions de l’Etat ».

« Il y a de la manipulation de l’Etat. En portant plainte contre Sonatel, ces organisations se sont trompées de cible », soutient le « jallarbiste » qui se demande pourquoi ces plaignants n’ont jamais esté Senelec et Sde, en justice.

Sur sa lancée, le secrétaire général de la Ld n’a pas manqué de s’insurger contre l’Agence de régulation des télécommunications et des postes ( Artp). D’ailleurs, il pense que l’Artp n’a pas sa raison d’être, d’autant plus qu’il n’y a pas beaucoup d’opérateurs au Sénégal. « Une seule agence pour réguler l’ensemble secteur public suffirait », explique le professeur Bathily.

Mieux, il accuse le gouvernement de créer cet organe de contrôle pour uniquement s’enrichir. « L’Artp prend l’argent public de la Sonatel. C’est une sorte de mangeoire. Ils ne régulent rien, ce sont des gens qui s’enrichissent sans cause », déclare M. Bathily.

Normalement ajoute-t-il, « une véritable agence doit être indépendante de l’Etat ». Or pense M. Bathily, l’Artp n’a joué aucun rôle dans l’affaire Sudatel. Pis, fait-il remarquer « l’affaire Global voice, va encore appauvrir les Sénégalais et c’est l’Artp qui va en profiter ainsi que les gens qui sont en train de vendre le Sénégal en pièces détachées, à défaut de l’amener à un marché aux enchères ».

(Source : [Netteali-

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)