twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abdoul Aziz Dieng, PCA du BSDA : ‘’Ce qui est arrivé n’a rien à voir avec la politique’’

jeudi 27 août 2009

L’arrêt des programmes de la radiotélévision Walfadjri ‘’n’a rien à voir avec la politique’’, a réagi le président du Conseil d’administration du Bureau sénégalais du droit d’auteur, Abdou Aziz Dieng. ‘’Ce qui est arrivé n’a rien à voir avec la politique. Il n’y a pas une once de politique’’, soutenu M. Dieng, interrogé par la RFM, après que des éléments de la police ont arrêté jeudi matin les programmes de la radiotélévision Walfadjri (privée) pour l’obliger à respecter les décisions de justice consistant à remplir les formalités légales et à s’acquitter intégralement des droits dus aux artistes.

‘’Personne n’aurait souhaité qu’on en vienne là. Mais Sidy Lamine Niasse ne nous a donné aucun choix. Nous avons une documentation abondante qui peut prouver les moult interpellations dont il a fait l’objet et qui sont restées sans réponse’’, a-t-il ajouté.

Deux requêtes avaient été déposées sur la table du juge contre le groupe Walfadjri. La première ayant été positivement agréée par une ordonnance du Tribunal régional hors classe de Dakar en date du 6 août 2009. Cette décision a été signifiée à Sidy Lamine Niasse, le 13 août dernier par l’huissier du BSDA.

Le tribunal avait décidé que tous les programmes diffusés par la radiotélévision Walf FM dont les contenus sont protégés au titre du droit d’auteur seraient suspendus jusqu’à l’accomplissement des formalités légales et le règlement intégral des droits dus. Le président de la radiotélévision, Sidy Lamine Niasse, avait refusé de se plier aux décisions. ‘’Alors de guerre lasse, nous sommes allés au procès. Nous avons remporté ce procès par une ordonnance qui nous été délivrée le 6 août. Et ça lui (Sidy Lamine Niasse) a été signifié le 13 août’’, a poursuivi Abdoul Aziz Dieng, par ailleurs président de l(‘Association des métiers de la musique (AMS).

Selon lui, ‘’il y a bien une décision de justice, une affaire réglée pas pendante et une affaire signifiée’’. ‘’Qui nous connaît, au niveau de la direction du BSDA, au niveau du Conseil d’administration du BSDA sait que nous ne sommes pas des gens manipulables. Il ne faut pas essayer de politiser une affaire qui n’est pas du tout politique’’, a-t-il insisté.

‘’J’ai constaté ces derniers jours que Walf, au lieu de se mettre en règle, a décidé de boycotter la musique sénégalaise en ne mettant que de la musique étrangère’’, a dit M. Dieng avant de préciser : ‘’il faut que Walf sache que le BSDA gère le répertoire mondial, pas seulement le répertoire national. Même les films du prophète (PSL) sont des films protégés par le droit d’auteur’’.

(Source : APS, 27 aout 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)