twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ARTP : Un modèle visant à protéger les consommateurs

jeudi 26 juin 2014

L’Association de Défense des usagers de l’Eau, de l’Electricité, des Télécommunications et du service a organisé en collaboration avec l’ARTP, ce mercredi, un forum sur le Partenariat Public- Privé. Il s’agit pour Mr. Ibrahima FALL, Directeur des Financements et des PPP, de faire en sorte que les usagers soient protégés et impliqués dans le processus.

Suivant une démarche inclusive, les acteurs des secteurs pris en compte par l’ADEETELS ont participé à cette rencontre suivant le thème : « Quel modèle de Partenariat Public- Privé (PPP) faut- il adopter entre Autorités, Opérateurs d’infrastructures et Régulateurs, pour protéger les usagers et les impliquer dans le processus ? ». Mr. Ibrahima Fall, Directeur des Financements et des PPP a salué ce partenariat d’une « grande importance pour les consommateurs ». « La régulation met le consommateur au cœur de tout projet de PPP et la marchandisation des services publics de base ne devrait se faire au détriment des usagers », a indiqué le Directeur Général de l’ARTP, Mr. Abdou Karim Sall. Il estime que plusieurs secteurs libéralisés (eau, transport, santé, éducation, énergie, finances), n’ont pas de régulateur, hormis celle de la tutelle. Il s’agit pour lui, à travers ce forum sur le partenariat Public- Privé, de lancer le nouveau partenariat entre l’ARTP et les Associations de consommateurs. La démarche de l’ARTP consistant à appuyer et à associer les associations de consommateurs dans les chantiers qu’elle met en œuvre, Mr. Sall a souligné que l’Agence entend jeter les bases d’une réflexion approfondie sur un modèle de PPP à adopter par le Sénégal pour une bonne prise en charge des préoccupations des usagers des services de base, surtout en termes d’accessibilité financière et géographique. Ainsi, le Président de l’Association de Défense des usagers de l’Eau, de l’Electricité, des Télécommunications et du service, Mr. Mamadou Wane, attend beaucoup de ce partenariat. « Compte tenu de la pratique exercée avec tous les régulateurs depuis plus de 20 ans, l’ADEETELS souhaite que le régulateur ait en ligne de mire tout ce que font les opérateurs en vue de satisfaire les besoins des consommateurs », a-t- il relevé.

(Source : Dakar Actu, 26 juin 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)