twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

A 17 ans, le jeune camerounais Nji Collins porté au pinacle du hacking mondial !

vendredi 10 février 2017

Collins Nji, un jeune camerounais de 17 ans, est devenu lors de l’édition 2016 du Google Code-In, un concours annuel de programmation organisée par Google, le premier africain à remporter cette compétition. Le Google Code-In est destiné aux étudiants pré-universitaires (ndlr : élèves ou bacheliers en année préparatoire) âgés de 13 à 17 ans, où les participants sont confrontés à une variété de tâches complexes comme le piratage de logiciels open source, thème de l’édition 2016.

« Quand GCI a commencé, j’étais anxieux et nerveux dans une certaine mesure […] Je devais trouver des moyens pour transformer ma nervosité en créativité et plaisir. Participer à cette joute a été super excitant et aussi épuisant. Mais, à la fin, j’ai acquis un tout autre niveau d’expérience dans le monde de l’Open Source. », a confié le jeune lauréat.

La victoire de Collins prend une saveur d’exploit extraordinaire dans le contexte de la censure d’internet qui prévaut dans le Cameroun anglophone (Nord-Ouest et du Sud-Ouest) depuis quelques semaines. Malgré ce handicap, Collins Nji, en sixième année à l’École secondaire bilingue de Bamenda (l’équivalent de la Terminale dans le système francophone) a réussi tout de même à devenir le premier Africain vainqueur du Grand Prix du concours Google Code-in.

Cette consécration offre au jeune camerounais l’opportunité de rencontrer d’autres hackers de rang mondial pour une intense semaine d’échanges intellectuels et culturels. Une visite au siège social de Google à Mountain View, en Californie, pour une rencontre avec l’équipe de Google Open Source ainsi que d’autres membres de l’équipe d’ingénierie logicielle de la compagnie est aussi prévue.

Servan Ahougnon

(Source : Ecce Africa, 10 février 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)