twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

7 choses à savoir sur la protection des données personnelles

jeudi 21 mai 2015

Depuis le scandale des écoutes de la NSA, la question de la protection des données personnelles intéresse de plus en plus de gens, car les internautes veulent garder privée leurs vies, et les Etats veulent autant que possible se prémunir contre les mécontentements de leurs peuples. Ainsi ont été pensées des lois et institutions chargées de la protection des données que les individus offrent, consciemment ou non, aux entreprises. Désormais, la violation, de quelque manière que ce soit, de ces données, peut faire l’objet de plaintes plus ou moins conséquentes. De grandes boîtes telles que Google et Facebook ont déjà eu à répondre à ce sujet. Il est donc opportun que tout marketeur ait connaissance des limites à ne pas franchir dans l’acquisition, la conservation et l’exploitation des données des clients.

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ?

Une donnée personnelle est toute information relative à un individu donné, grâce à laquelle celui-ci peut être identifié, directement ou indirectement. Les données personnelles sont si nombreuses qu’il est quasiment impossible de toutes les citer. D’ailleurs, les entreprises qui les exploitent les sélectionnent en fonction de l’offre qu’elles aimeraient proposer. Ainsi, alors qu’une entreprise de vente de chaussures sportives sera plus intéressée par les goûts sportifs de ses clients, une start-up qui propose des cours en ligne sera, elle, plus intéressée par les disciplines préférées ou celles jugées difficiles de sa cible. Les données personnelles peuvent donc être le nom, le prénom, l’âge, le sexe, le numéro de téléphone, l’e-mail, l’adresse, les hobbies, les goûts, la passion, une photo, une vidéo etc… Il est cependant à noter que les informations personnelles données dans un cadre professionnel ne font pas parties des données personnelles protégées.

Quelles sont les obligations des entreprises ?

Afin de sauvegarder le caractère privé de la vie des clients, les entreprises sont tenues de respecter une ligne de conduite, aussi bien dans l’acquisition des données désirées que dans leur conservation et leur exploitation. Ci-après une liste de 7 choses à savoir sur la protection des données personnelles.

  1. Les clients restent seuls maîtres de leurs données, décidant quelles entreprises ont le droit de les acquérir et les exploiter ; comment doivent-elles les exploiter ; et durant quelle période en ont-elles le droit.
  1. De leur côté, les entreprises ont l’obligation d’expliquer clairement à leurs clients pourquoi elles ont besoin de leurs données personnelles, et comment comptent-elles les utiliser. Elles doivent obtenir l’approbation de ces derniers avant de collecter, exploiter ou revendre les informations leur concernant.
  1. Les entreprises doivent en outre mettre les moyens de sécurité idoines afin de garder privées les données collectées.
  1. Les entreprises doivent mettre à la disposition de leurs clients la possibilité, sur requête, de consulter les données qu’elles disposent d’eux. Elles peuvent cependant décider si l’exécution de la requête nécessite un paiement ou non.
  1. Les habitudes de navigation, la localisation géographique de l’adresse de connexion, les sites consultés, les relations établies avec des individus ou des réseaux, en bref, les données numériques que les internautes laissent sans parfois en avoir conscience sont également des données personnelles dont l’exploitation nécessite une approbation du sujet concerné.
  1. L’acceptation préalable par l’individu ne concerne pas certaines données sensibles telles que les origines ethniques, les opinions politiques, l’appartenance religieuse, ou l’orientation sexuelle. Celles-ci doivent faire l’objet d’un consentement spécifique par l’individu en question.
  1. En cas de besoin, le client a le droit de solliciter un déréférencement, c’est-à-dire se faire oublier par un moteur de recherche ou un site quelconque. Ceci est un droit qui doit être respecté, même si l’article dans lequel ledit client est cité ne sera pas supprimé.

Il est ici, avant tout, question de confiance entre l’entreprise et le client. En étant le plus transparent possible avec vos clients, vous les amenez à vous faire confiance, ce qui vous permet de collecter plus aisément leurs données et ainsi améliorer leurs expériences sur votre plateforme ou dans l’utilisation de vos produits et/ou services. Il faut toujours avoir à l’esprit que les informations relatives à un client, qu’il vous les ait laissées ou que vous l’ayez prises à son insu, restent sa propriété ; et leur exploitation sans son consentement vous expose à des poursuites judiciaires devenues très sérieuses depuis quelques années.

(Source : By Filling, 21 mai 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)