twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

50 milliards de perte, risque d’une amende de 16 milliards

samedi 7 août 2010

La grève de zèle des sonatéliens continue de préoccuper la presse. L’heure est au bilan. Les journaux listent les pertes engendrées et avancent même le chiffre de 50 milliards que l’Economie Sénégalaise aurait perdu. Pendant ce temps, l’on pense que Sonatel paiera 16 milliards d’amende et risque même le retrait de sa licence.

« La journée d’actions initiée, avant-hier, par les syndicalistes de la Société nationale des télécommunications (Sonatel) et matérialisée par l’isolement du Sénégal du reste du monde, a eu des conséquences graves sur l’économie sénégalaise qui subirait une perte de l’ordre de 50 milliards de FCFA. Cette somme est avancée par les responsables de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) sur la base « d’estimations très fiables », écrit « Le Populaire ».

« Les banques, les agences de voyages, les services des douanes, le port, l’aéroport, les télécommunications, tous ces secteurs ont connu des pertes substantielles », ajoute « Le Populaire » qui cite « une source au sein de l’Artp ».

En tout cas, note « L’As », « en bloquant volontairement toutes les communications téléphoniques nationales et internationales, les connexions Internet, les transactions électronique, le jeudi 4 aout, la Sonatel s’est mise à dos les populations. Au nom de ces dernières, des membres de l’entente nationale des associations de consommateurs se sont rendus au siège de l’Agence de régulation des télécommunications et postes (Artp) pour déposer une plainte. Dans les cybercafés, les gérants se plaignent du manque à gagner considérable en cette période de vacances durant laquelle ils devraient se frotter les mains ».

« L’As » ajoute que « Sonatel est sommée par l’Artp de s’expliquer sous huitaine ».

« Walf Grand-Place » note que « l’Artp a promis des sanctions à la hauteur du sabotage ».

Ce qui intéresse le Ps, dans l’affaire Sonatel / Global Voice, c’est que la société américaine ne viole pas les libertés publiques. Dans « les colonnes de « l’Observateur », « Le Ps met en garde le gouvernement contre toute tentative de violation des correspondances inhérentes à l’activité de surveillance du trafic ». « La protection du secret de la correspondance est un droit constitutionnellement garanti et il ne saurait y être dérogé par la voie réglementaire », déclare le Pas dans les colonnes de « l’Observateur ».

« Walfadjri » donne la parole à Abdoulaye Bathily, secrétaire général de la Ld et ancien ministre de l’Energie qui estime que « Wade et son régime ont vendu le Sénégal en pièces détachées » et que « la Senelec fait partie de l’un des outils de production les plus vieux de la planète ».

« Walfadjri » informe également que « le chef de l’Etat a déshabillé Bamba Ndiaye pour habiller Serigne Mbacké Ndiaye » nommé porte-parole du président.

« Le Soleil », préoccupé par le différend Senelec-collectivités locales, annonce, en effet, qu’il y a un accord de croisement des dettes.

« Le premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a ordonné, hier à Dakar, le rétablissement de l’électricité dans toutes les collectivités locales déconnectées par la Senelec pour non-paiement de leurs factures. Un conseil interministériel sur le bras de fer entre les Collectivités locales et la Senelec a regroupé à cet effet les ministres de la Décentralisation et des Collectivités locales, de l’Energie et quelques membres de l’Association des maires du Sénégal », écrit « le Soleil ».

« Le Quotidien » annonce une plainte de Pierre Goudiaby Atépa contre Magic Land, Terrou bi, Khadim Kébé... pour « occupation illégale du domaine public maritime ».

Quant à « Kotch », il indique que « les deux neveux de Wade (Doudou Wade et Ndiouga Sakho) s’étripent » pour le contrôle de la commune d’arrondissement de Biscuiterie.

Presque tout les journaux annonce le jubilé du « tigre de Fass », Moustapha Guèye, pour ce week-end.

(Source : Nettali, 7 août 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)