twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

4G : L’ASDIC demande à l’ARTP de sévir contre les opérateurs

jeudi 21 janvier 2016

L’Association de défense des intérêts communs des consommateurs (ASDIC) est très amère contre les opérateurs de téléphonie qui n’ont pas répondu à l’appel d’offre de l’ARTP pour l’attribution de la 4G. Par ailleurs, elle appelle l’ARTP à sévir contre eux.

La polémique autour de l’attribution de la 4G continue de faire rage. En effet, l’Association de défense des intérêts communs des consommateurs (ASDIC) est montée au créneau pour déplorer l’attitude des opérateurs de téléphonie. Selon un communiqué, ASDIC interpelle l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) à être ferme et intransigeant avec les opérateurs ORANGE-EXPRESSO-TIGO qui par entente veulent interdire aux consommateurs sénégalais les services de la 4ème génération en violation du code des télécommunication et de la loi n°94-63 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique en son paragraphe I : des pratiques anticoncurrentielles collectives.

« En effet, ces opérateurs avaient l’habitude d’acquérir des licences à moindre coût, et dans leurs cahiers des charges aucunes clauses les obligeant à respecter une couverture parmi les trois existantes », indique l’association à travers un communiqué. De même, l’ASDIC est même jusqu’à accuser les trois opérateurs nationaux de manque de patriotisme alors que l’état pour privilégier la préférence nationale avait ouvert une candidature restreinte. Dans cette optique, l’ASDIC demande à l’ARTP l’ouverture du marché à un 4ème opérateur qui saura respecter les besoins des consommateurs.

« Considérant, les manquements flagrants, ASDIC demande à l’ARTP de sévir rigoureusement à la hauteur du préjudice causé », conclut le communiqué.

Pathé Touré

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 21 janvier 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)