twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

400 millions de francs CFA pour les Centres multimédias communautaires

mardi 12 octobre 2004

Le ministre de l’Information, de l’Intégration économique africaine et de la Promotion des Technologies de l’Information et de la Communication, Mamadou Diop Decroix, et le chargé d’affaires de l’ambassade de Suisse à Dakar, Pascal Decosterd, ont signé mardi à Dakar, un plan d’opération du projet des Centres multimédias communautaires (CMC) d’un montant de 400 millions de francs CFA, a constaté un reporter de l’APS.

Mamadou Diop Decroix a indiqué à cette occasion que "le plan d’opération, qui vise le passage à grande échelle par les centres multimédias, permettra la résorption de la fracture numérique entre les zones rurales, urbaines et périurbaines"

M. Diop a souligné que "les centres multimédias devraient donner l’accès des zones reculées aux informations et participer en même temps à la réduction de l’analphabétisme".

Le ministre a ajouté qu’en plus des radios communautaires, les CMC "feront progresser le niveau de connaissance des populations par rapport aux problèmes de leur terroir, de leur pays et de l’étranger".

Il a, en outre, indiqué que "l’accent sera mis sur l’arc de pauvreté qui va de Podor à Kolda en passant par Matam, Bakel, Kédougou et Tambacounda".

Pour sa part, Carrie Marias, conseillère régionale pour les affaires scientifiques, sociales et humaines du bureau régional de l’Unesco à Dakar, a indiqué que "le projet des CMC, illustre parfaitement les effort de son organisation dans sa lutte contre la fracture numérique".

Le projet, a-t-elle dit, "donne aux communautés les plus démunies et isolées des pays en développement les moyens d’accéder aux technologies de l’information et de la communication".

Trente CMC sont présents dans seize pays répartis sur trois continents et l’Unesco compte en installer 50 de plus au Sénégal et au Mozambique, a-t-elle déclaré.

L’initiative internationale de l’UNESCO pour les CMC cherche à renforcer l’acquisition des capacités et compétences par les communautés. Elle cherche à réduire le fossé numérique, en associant la radio de proximité avec l’internet et les technologies associées, rappelle-t-on.

"C’est pourquoi une des activités les plus importantes des CMC est la radio surf", a dit Mme Marias, non sans préciser que "les CMC visent également à encourager la conception de contenus d’intérêt local",

Selon elle, "le développement des ressources propres d’une communauté, notamment les bases de données, les archives audio et vidéo, les affiches dépliants et Cd-rom, fait aussi partie des missions des CMC".

L’objectif de ces CMC est de faire d’Internet un outil de développement interactif en répondant aux besoins des paysans par l’utilisation de la radio comme interface d’accès indirect à Internet, a-elle précisé.

(Source : APS, 12 octobre 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)