twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

15ème Forum sur la régulation des télécommunications/TIC : Les Africains face aux nouvelles mutations du secteur

samedi 2 avril 2016

A l’époque du numérique, de nombreux défis restent à être relevés par les opérateurs de services de télécommunications/Tic.

Et la question a été soulevée, lors du Forum sur la régulation des télécommunications/Tic et le Partenariat en Afrique (Ftra-16) qui s’est tenue, du 23 au 25 mars dernier, à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, autour du thème "Problèmes liés à la réglementation dans une société de l’information sans frontières".

Aminata Dramé de la Sonatel, première panéliste de cette session 6 du Ftra, a entretenu l’assemblée sur les défis règlementaires à l’époque du numérique.

Dans son intervention, elle a insisté sur ces nouvelles donnes qui influencent le marché qui, lui-même, est en pleine mutation avec des exigences clients réglementaires de plus en plus fortes.

Elle a surtout insisté sur la montée en puissance des Ott (acronyme signifiant Over-the-top) et les risques qu’ils font courir au secteur.

Il s’agit notamment du déséquilibre qui menace la nature et le but de l’investissement des opérateurs, de la fuite des capitaux, des risques économiques et sécuritaires qui devraient être une préoccupation de toutes les parties prenantes, de la violation des données à caractère personnel et de la violation des secrets de communication.

"Les Ott ne sont pas régis par les règlements internationaux. Il conviendrait de mettre en place un cadre de réflexion approfondi afin de les réguler car ils ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les opérateurs", a-t-elle préconisé.

Les Ott sont un nouveau type d’opérateurs de télécommunications qui utilisent le réseau Internet pour fournir des services aux abonnés des opérateurs légaux de télécommunication sans disposer de licences ni payer quoi que ce soit à ces derniers dont ils utilisent les réseaux. D’autres thèmes pertinents ont été développés pendant ce forum.

Ce 15ème forum a été organisé par l’Union internationale des télécommunications (Uit) en collaboration avec l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (Artci).

Koné Modeste

(Source : Notre voie, 2 avril 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)