twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

12e AG-FIAC : "La transformation digitale, une opportunité pour promouvoir une assurance inclusive"

lundi 25 juin 2018

C’est à croire que le numérique bouscule tous les secteurs. C’est même devenue une certitude. Celui du courtage d’assurance n’est pas épargné. C’est conscient de cela que la Fédération interafricaine des assureurs conseils (Fiac) a choisi comme thème de sa douzième Assemblée générale annuelle : « Le secteur du courtage d’assurance face aux mutations », ouverte, ce matin, à Dakar. Parmi celles-ci, le ministre sénégalais délégué au Budget, dans son discours d’ouverture a appelé les acteurs à la protection des activités et agents économiques de l’assurance. Selon M. Birima Mangara (au milieu sur la photo), l’enjeu principal du secteur du courtage d’assurance repose sur son adaptation aux mutations induites par les technologies numériques. « A l’ère de la transformation digitale, qui introduit un ensemble de nouveaux risques, et donc de nouveaux besoins de sécurité, mais aussi des clients de type nouveau, plus exigeants, il est important pour votre secteur de s’adapter et d’innover », a-t-il dit. Paraphrasant celui qu’il appelle son ami, le président de la FANAF (Ndlr:Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines), « il est est question de sortir du conservatisme et du repli sur soi qui caractérisent les assureurs », a ajouté M. Mangara.

Vu que l’essence même de l’assurance est d’apporter des réponses adaptées à toutes les transformations ou mutations imprévues, le ministre sénégalais du Budget a invité les acteurs du secteur à travailler à développer davantage l’offre d’assurance sur le continent de façon à la rendre plus inclusive, et améliorer en conséquence le taux de pénétration de l’assurance auprès des populations.

Aujourd’hui, le marché africain représente à peine 1% du marché mondial de l’assurance. « Dans ce sens, les mutations induites par la transformation digitale doivent être perçues essentiellement comme une opportunité de promouvoir une assurance inclusive », a, en outre indiqué, M. Mangara.

La douzième Assemblée générale annuelle de la Fiac se tient, à Dakar, du 25 au 28 juin 2018.

Mouhamed Kébé

(Source : Innovafrica, 25 juin 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)