twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers une digitalisation totale des moyens de paiement du trésor

mercredi 28 août 2019

Le trésor public ambitionne de faire un saut qualitatif dans le service rendu aux usagers en allant résolument dans le sens de la digitalisation totale de ses moyens de paiement, a indiqué mercredi, le directeur général de la comptabilité publique et du trésor (DGCPT), Cheikh Tidiane Diop.

"Nous voulons faire un saut qualitatif et aller vers la digitalisation de nos moyens de paiement, aussi bien en encaissement qu’en paiement de dépenses publiques", a-t-il déclaré à l’occasion de la première édition des mercredis de l’Amicale des Inspecteurs du trésor (AITS).

Selon M. Diop, la DCPT a prévu d’intégrer très bientôt dans ce périmètre de la digitalisation totale des moyens de paiement, conformément aux instructions du ministre des finances, le paiement des salaires des agents de l’Etat, le paiement des pensions ainsi que le paiement des bourses d’étudiants.

Cette digitalisation va également intégrer "tout autre service aujourd’hui qui nous permet d’interagir avec les usagers de nos services notamment dans le paiement des amendes, comme les amendes forfaitaires", a-t-il ajouté.

Cela, a-t-il dit, "devra se faire dans un cadre stratégique qui va permettre de positionner le trésor au cœur du dispositif, de manière efficace, de manière transparente, avec une sécurité également aussi bien technologique que fonctionnelle par rapport aux données gérées".

A l’en croire, "les moyens d’encaissement et les moyens de paiement doivent de plus en plus utiliser les moyens que nous offrent aujourd’hui la technologie, notamment la digitalisation".

Cheikh Tidiane Diop a souligné que c’est dans ce cadre que le trésor, depuis 2015, "est sur la plateforme de paiement qui opérationnalisée par la BCEAO et qui est communément appelée SICASTAR".

Selon lui, le trésor public a aujourd’hui toutes les fonctionnalités en matières technologique, en matière de services de paiement et d’encaissement qu’offrent les banques commerciales.

"L’enjeu aujourd’hui qui nous regroupe au sein de l’amicale pour discuter de ce projet qu’on a mis en place sous l’autorité du ministre de finances et du budget devrait à terme, nous permettre d’avoir une banque du trésor qui devra offrir des services bancaires de qualité à l’ensemble des sénégalais qui en feront le besoin", a-t-il dit.

(Source : APS, 28 août 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)