twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Université virtuelle du Sénégal : Des Espaces numériques ouverts livrés en 2017

mercredi 19 avril 2017

Les travaux de construction des Espaces numériques ouverts (Eno) avancent à un rythme souhaité. Beaucoup de chantiers seront livrés en 2017. C’est ce qui est ressorti d’une rencontre organisée par le Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs).

Les responsables du Projet d’appui à l’Université virtuelle du Sénégal (Pauvs) tirent un bilan satisfaisant des travaux de construction des Espaces numériques ouverts (Eno). La coordonnatrice du projet a donné une note satisfaisante à l’état d’avancement des chantiers. « Les Enos de Guédiawaye, Thiès et Saint-Louis, qui ont démarré à peu près au même moment, sont au niveau du dallage du dernier niveau avec une prévision de finalisation avant fin mai 2017 », a fait savoir Aïchou Niang Wane.

Ce taux appréciable d’exécution est la résultante de la systématisation du suivi-évaluation et de la prise en charge des problèmes pouvant entrainer des retards. « La capacité de la coordination du projet à prendre en charge correctement les contraintes et à surmonter les obstacles a facilité l’évolution des chantiers », a-t-elle affirmé. Ces infrastructures sont les leviers de la montée en puissance de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs).

Les effectifs de l’institution sont passés de 2090 étudiants pour l’année 2013 et 2014 à 14.195 pour l’année académique en cours. L’étudiant n’est plus laissé à lui-même. Le calendrier d’enseignement impose un temps de présence et de régularité aux cours. « Nous avons des cours en présentiel et des enseignements à distance. La présence physique est obligatoire pour le premier semestre. L’objectif, c’est d’éviter que les étudiants ne s’inscrivent et disparaissent avant de réapparaître pour les examens », a expliqué le recteur de l’Uvs, le Pr Moussa Lô.

Prenant la parole, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, s’est félicité que l’Uvs inspire des pays comme la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. « Le début a été difficile. L’Uvs est un des projets phares des réformes de l’enseignement supérieur. La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso sont venus prendre notre modèle », a-t-il indiqué. Le ministre croit que cette innovation va répondre aux attentes des autorités et des Sénégalais. Pour lui, l’espoir est permis sur le chemin de la montée en puissance de cet établissement d’enseignement supérieur. « L’Uvs va se déployer avec de nouveaux défis. Surtout que les pays en développement n’ont pas assez d’infrastructures pour accueillir tous leurs étudiants qui aspirent à bénéficier de formations universitaires. Le nouveau contexte nous impose d’innover.

Au cours de cette rencontre, les responsables ont annoncé le démarrage des travaux de construction du siège de l’Université virtuelle à Diamniadio.

Idrissa Sané

(Source : Le Soleil, 19 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)