twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Université Virtuelle Africaine : Sortie de la première promotion

vendredi 24 juin 2005

Les premiers diplômés de la première promotion d’étudiants en Sciences informatiques de l’Université Virtuelle Africaine (UVA) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ont reçu, avant-hier, leur parchemin. La sortie donc de la première promotion de l’UVA a été un moment haut en symboles dans l’Enseignement supérieur au Sénégal et en Afrique.

La remise des diplômes survient au terme d’une formation de deux ans à 42 étudiants parmi les meilleurs, tous des pensionnaires de l’UGB sur un total de 160 étudiants de l’UVA. La cérémonie a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités académiques. Il y avait dans la salle de l’amphi de l’UGB Son Excellence l’ambassadrice du Canada au Sénégal, Louise Marchand, le recteur de l’UVA en Afrique, M. Kuzvinetsa, le représentant de l’université de Laval, Pierre Marchand.

Le directeur du centre de l’UVA de l’UGB, Gane Sambe Lô, s’est réjoui de cette forte présence d’imminents intellectuels à la cérémonie qui est un moment privilégié d’une revue d’étape au processus d’apprentissage pédagogique des étudiants. Selon lui, cette formidable aventure est un succès unique au monde : celui de la formation virtuelle ou en live à une échelle continentale. Au début, il s’agissait, a-t-il indiqué, d’un projet de la Banque Mondiale ayant pour ambition la mise en place d’un réseau d’universités partageant des programmes pédagogiques. Depuis, un chemin a été parcouru, selon le Pr Lô. L’université de Saint-Louis a joué sa pleine partition en permettant d’atteindre des taux de succès avoisinant les 100 % à chaque examen. Pour lui, si aujourd’hui neuf certificats de premier cycle ont été délivrés, cela est dû essentiellement aux difficultés inhérentes à la première section au cours de laquelle les étudiants étaient perdus dans le système des crédits. Il a aussi annoncé qu’il « est désormais possible d’utiliser les classes virtuelles, dans nos programmes normaux, en faisant intervenir des experts de tous les pays, de même ses collègues peuvent émettre leurs cours vers n’importe quelle destination, et au-delà, monter des programmes basés uniquement sur les classes virtuelles ».

« J’invite mes collègues à multiplier les tests et prendre en compte cette énorme opportunité qui s’offre à nous. Il nous est désormais offert d’avoir des enseignements aussi variés que possibles en nous passant des dépenses énormes de frais de voyages et autres frais de séjour », a indiqué le représentant de l’université de Laval Pierre Marchand qui a magnifié la ténacité, l’intelligence des étudiants africains malgré tous les enjeux.

De l’avis de l’ambassadeur du Canada au Sénégal, le programme virtuel africain est conçu comme projet pour renforcer les capacités des universités francophones, en offrant une formation durable en technologie de pointe. Elle a magnifié la belle coopération entre le Canada et le Sénégal, pour le développement de l’éducation. En témoigne cette première cuvée de 42 étudiants dont 11 sont des femmes.

La seconde phase va reprendre en septembre 2005 et va permettre de compléter la deuxième phase. Le directeur de l’UVA, Kuzvinetsa Peter, a invité à mettre en synergie toutes les compétences pour la réussite de cette première promotion historique à travers l’enseignement à distance, avec un programme de quatre années et l’obtention du Bac en Science informatique.

Les pays comme le Sénégal, la Mauritanie, le Bénin, le Burundi et le Niger, qui ont accueilli les initiatives de l’UVA, ont compris que l’éducation n’est pas une préparation à la vie, mais la vie.

BABACAR MAURICE NDIAYE

(Source : Le Soleil, 24 juin 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)