twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une hausse des opérations projetée pour compenser la surtaxe sur les appels entrants

mercredi 16 mai 2012

Le gouvernement table sur une hausse substantielle du volume des appels entrants au Sénégal, associée à des mesures de réduction de dépenses pour compenser le manque à gagner née de la suppression du décret sur la surtaxe des appels internationaux entrants, a indiqué mercredi à Dakar, le ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC.

Abdou Lô a confirmé, lors d’un point de presse consacré à cette question, que cette dernière mesure était entrée en vigueur depuis mardi, comme annoncée par le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances Amadou Kane.

Le gouvernement a décidé de l’abrogation du décret présidentiel relatif à la surtaxe sur les appels internationaux entrants au Sénégal, en accord avec les acteurs du secteur, a annoncé, le samedi 5 mai à Dakar, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Kane. Il avait précisé que cette mesure entrerait en vigueur le 15 mai.

La surtaxe sur les appels internationaux entrants ‘’devait assurer à l’Etat une entrée de recettes d’un montant de 50 milliards de francs CFA. Avec la suppression de cette mesure, l’Etat va devoir trouver d’autres ressources financières’’, dans le cadre de l’exécution du budget 2012, a souligné le ministre de la Communication, des Télécommunication et des TIC.

Le directeur général de l’Agence de régulations des Télécommunications et des postes (ARTP) Thierno Alassane Sall, ainsi que Gnagna Sow, conseillère technique au ministère de l’Economie et des Finances ont également participé à ce point de presse.

Selon lui, les redevances attendues de cette surtaxe, de son entrée en vigueur en 2011 au 15 mai, ‘’y compris les estimations d’avril et mai’’, s’élèvent à 26 milliards de francs CFA. Il a dit que ‘’le gap à combler est attendu du relèvement du volume du trafic, de la réduction des dépenses budgétaires’’ et de discussions engagées avec les opérateurs.

Par ce biais, il s’agit pour l’Etat et pour les opérateurs de trouver les meilleures solutions à ce problème, à travers différentes pistes à explorer, pour préserver les intérêts des deux parties, a précisé Abou Lô.

Le gouvernement, en décidant d’abroger le décret relatif à la surtaxe sur les appels entrants, ‘’installe un pacte de confiance avec les opérateurs de téléphonie, les syndicats et les associations de consommateurs’’, a encore indiqué Abou Lô.

D’une manière générale, la surtaxe sur les appels entrants a induit une ‘’baisse assez importante’’ du volume des appels vers le Sénégal et conséquemment une réduction des recettes de l’Etat et des trois opérateurs de téléphonie opérant au Sénégal, a signalé Gnagna Sow. Il y a eu, en particulier, ‘’un déséquilibre au niveau de la balance internationale’’ des opérateurs, a-t-elle ajouté.

La surtaxe a par ailleurs entraîné un renchérissement du coût des appels sortants, du fait notamment des mesures de réciprocité appliquées par certains pays comme le Mali et le Burkina Faso, compte non tenu du fait que le système a permis à la fraude de se relancer, a indiqué Mme Sow.

‘’Nous sommes en train de travailler pour compenser ce gap et nous pensons que des solutions seront trouvées pour nous permettre d’atteindre le niveau qui a été fixé au niveau de la loi de finances 2012’’, a-t-elle déclaré.

Au-delà de la hausse attendue du trafic qui doit générer des recettes via la TVA et les impôts sur les bénéfices des sociétés, les pouvoirs publics, via l’ARTP, comptent ‘’se donner les moyens’’ de contrôler les appels pour apaiser de ce point de vue les craintes des opérateurs, a pour sa part déclaré Thierno Alassane Sall.

(Source : APS, 16 mai 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)