twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un forum de l’ONU discute des efforts pour promouvoir un Internet ouvert, fiable et inclusif

mardi 6 décembre 2016

Le 11ème Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet, qui s’est ouvert mardi à Guadalajara, au Mexique, doit discuter de la nécessité d’intensifier les efforts pour promouvoir un Internet ouvert, fiable, accessible et inclusif, qui offre des opportunités à tout le monde.

« Aujourd’hui, l’Internet a un impact sur presque tous les aspects de la vie. Il a indéniablement suscité innovation et esprit d’entreprise, créé de nouvelles formes d’engagement du public et de l’activité économique », a déclaré le Sous-Secrétaire général des Nations Unies pour le développement économique, Lenni Montiel. « Cela aide les gens à se connecter, à s’organiser et à agir dans un but commun ».

L’élargissement de l’accès à l’Internet est considéré comme faisant partie intégrante de la mise en œuvre réussie du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le programme fixe un objectif ambitieux visant à « accroître considérablement l’accès aux technologies de l’information et des communications et à s’efforcer de fournir un accès universel et abordable à l’Internet dans les pays les moins avancés d’ici 2020 ». Le Programme a également établi une nouvelle norme universelle pour le développement qui vise à s’assurer que personne n’est laissé de côté.

Le forum de Guadalajara, qui se déroule jusqu’au 9 décembre, réunit des milliers de délégués venus du monde entier pour discuter des défis de l’ère numérique. Il a pour thème ’Favoriser une croissance inclusive et durable’ et doit examiner comment l’Internet peut favoriser le développement de façon durable et inclusive, offrant des opportunités pour tous.

On prévoit qu’à la fin de 2016, près de 4 milliards de personnes, soit plus de la moitié de la population mondiale, n’auront pas utilisé l’Internet. En outre, deux ménages sur trois dans les pays en développement n’ont pas accès à l’Internet. Moins de 10% des personnes des pays les moins avancés ont accès à l’Internet contre plus de 80% dans les pays développés.

Selon l’ONU, il est clairement urgent d’intensifier les efforts mondiaux pour combler le fossé numérique.

Chaque année, les Nations Unies organisent la réunion annuelle du Forum sur la gouvernance de l’Internet, par l’intermédiaire du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (DESA), afin de discuter des questions liées à la gouvernance de l’Internet ainsi que des possibilités et des défis qui y sont associés.

(Source : Nations Unies, 6 décembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)