twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UEMOA-Développement de l’inclusion financière : La digitalisation du mobile money en question

samedi 23 juin 2018

Du jeudi 21 juin au vendredi 22 juin 2018, s’est tenue à Dakar la 6ème édition du salon monétique de l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa). Une rencontre d’échanges entre les décideurs et les acteurs des différents secteurs d’activité liés à la monétique et aux technologies de l’information et de la communication.

Réunis sous le thème : « la digitalisation des paiements et les innovations technologiques pour le développement de l’inclusion financière », les acteurs du système interbancaire de paiement et de retrait par carte au sein des huit pays de l’Uemoa ont fait l’économie de la situation actuelle de l’inclusion financière et ses enjeux, les réponses apportées par la Banque centrale pour contribuer au renforcement de l’inclusion financière et la contribution du Gim-Uemoa à la digitalisation des paiements ainsi que l’inclusion financière dans l’Union.

Abdoulaye Seck, secrétaire général de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a soutenu d’emblée, dans son discours, que « l’inclusion financière constitue un canal privilégié d’insertion des couches sociales défavorables dans le tissu économique et social. Il s’agit d’élargir l’accès des populations aux services financiers adaptés à leurs besoins accessibles, sûrs et à des coûts abordables ». Et de poursuivre en ajoutant que le système financier de l’Uemoa est aujourd’hui caractérisé par une diversité d’acteurs bancaires et non bancaires et un fort développement de produits financiers innovants ».

Pour Abdoulaye Seck, représentant le Gouverneur de la Bceao Tiémoko Meyliet Koné, le thème retenu pour cette 6ème édition du Salon monétique régional est plus qu’actuel et guère fortuit. « Ce sujet est au centre des débats dans la plupart des pays émergents et en développement, soucieux de promouvoir une croissance davantage inclusive », a rappelé ainsi Monsieur Seck. Avant de relever dans la foulée que « Dans l’Uemoa, le secteur de la micro-finance et les prestataires de services financiers, via le téléphone mobile, ont été les plus utilisés au cours des deux dernières décennies ». Pour rappel, cette importante rencontre d’échanges a été placée sous le haut patronage du Gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, Tiemoko Meyliet Koné. Empêché, il s’est fait représenter par Abdoulaye Seck, le secrétaire général de la Bceao. Pour rappel, le Salon monétique régional réunit tous les deux ans les banques de l’Afrique et les professionnels du métier. C’est un cadre idéal d’échanges entre les décideurs et les acteurs des différents secteurs d’activité liés à la monétique et aux technologies de l’information et de la communication.

Jean Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 23 juin 2018)

Post-Scriptum

48,4 milliards enregistrés par jour

Le système financier de l’Uemoa est aujourd’hui caractérisé par une diversité d’acteurs bancaires et non bancaires et un fort développement de produits financiers innovants. Sur ce, plus de 125 établissements financiers et environ 600 institutions de micro-finance coexistent dans l’union. « Grâce à ces initiatives, 55,2 millions de F Cfa de comptes de monnaie électronique ont été ouverts en fin décembre 2017. En volume et en valeur, le taux de progression s’est établi respectivement à 75% et 51% entre 2016 et 2017. Chaque jour, 3,6 millions de transactions sont enregistrées en moyenne pour un montant de 48,4 milliards de F Cfa. Le rapport Global Findex, publié récemment par la Banque, souligne ces progrès dans notre espace économique et monétique où désormais, plus de 33% d’adultes possèdent un compte de monnaie électronique », a dit Abdoulaye Seck, le secrétaire général de la Bceao dans son discours d’ouverture de la 6ème édition du Salon monétique régional du Gim-Uemoa qui s’est déroulé de jeudi à vendredi, à Dakar.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)