twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transformation de l’administration sénégalaise : un responsable magnifie le rôle de l’ADIE

jeudi 23 mars 2017

Le secrétaire général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Alyoune Badara Diop, a magnifié, jeudi à Mbour (ouest), "le rôle considérable" joué par l’utilisation efficace du numérique dans la transformation de l’administration sénégalaise.

Cette nouvelle donne induit cependant "des exigences croissantes dans la simplification de l’accès au service public, la plus grande transparence, la réduction des délais de réponse, l’interactivité et célérité dans le traitement des requêtes", a-t-il souligné.

M. Diop présidait jeudi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) le démarrage des travaux d’un séminaire de mise à jour et de pré-validation des démarches administratives, à l’initiative de l’ADIE. La rencontre prend fin samedi.

Selon lui, le portail service public (www.servicepublic.gouv.sn) qui a été mis en place "pour rendre l’information administrative simple, fiable mais aussi et surtout accessible" participe à l’assainissement de l’environnement des affaires par la mise à disposition de façon transparente des procédures en vigueur et des étapes à suivre pour les investisseurs.

"Lancé depuis 2006, le site web des démarches administratives a évolué pour devenir, en 2012, le portail du service public en intégrant les télé-procédures administratives et un espace e-citoyen", a expliqué Alyoune Badara Diop.

De même, "la mise à jour permanente des données constitue un défi majeur pour la pérennité du projet", a estimé le secrétaire général de l’ADIE.

Une bonne partie des démarches en ligne sont obsolètes du fait des changements institutionnels intervenus et des réformes en cours, a-t-il fait observer.

Dès lors, a ajouté M. Diop, "il s’avère judicieux, de concert avec le réseau des correspondants établis au niveau des ministères, de procéder à une opération de mises à jour".

Si l’on en croit Alyoune Badara Diop, la tenue de cette rencontre est "la preuve de la volonté du gouvernement du Sénégal d’atteindre une plus grande efficacité de l’administration au service du citoyen et de l’entreprise".

Pour M. Diop, à travers la vision "Sénégal numérique 2025", les autorités place l’usager au cœur du dispositif de l’Etat, "en vue de lui offrir un service public de qualité, mais mieux encore d’en faire un client".

"Les usagers peuvent ainsi, avec cet outil, accéder sans entrave à une information administrative et connaître mieux leurs droits et obligations. Les agents des services centraux, des services déconcentrés et décentralisés peuvent aussi y trouver les informations administratives, les textes de référence ou les formulaires dont ils ont besoin", a-t-il encore expliqué.

D’où la nécessité d’une véritable appropriation, des technologies de l’information et de la communication.

Présenté comme une vitrine permettant aussi de vulgariser les réformes dans le cadre du Doing Business, un outil de la Banque mondiale permettant chaque année de mesurer la qualité et l’évolution du climat des affaires à travers le monde, le site compte aujourd’hui "près de 700 démarches administratives en ligne pour les particuliers comme pour les professionnels et un taux de fréquentation d’environ 2500 visiteurs par jour".

De cette manière, ce portail contribue à accompagner les initiatives et efforts de l’Etat dans l’amélioration du climat des affaires, selon le SG de l’ADIE, qui travaille à la dématérialisation de bon nombre de procédures identifiées et mises en ligne.

Il a cité le concours de l’Ecole nationale d’administration, celui du permis de construire et, plus récemment, du certificat de conformité et du certificat d’urbanisme.

La plateforme TeleDAc (TéléDemande d’actes administratifs) de l’ADIE par exemple, "a pour mission spécifique de dématérialiser au moins 20 procédures administratives issues du portail du service public par an", a indiqué M. Diop.

(Source : APS, 23 mars 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)