twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphoner via Internet, une nouvelle tendance au Sénégal

lundi 8 août 2011

Communiquer par Internet est devenu aujourd’hui la nouvelle tendance. Grâce à un logiciel, vous pouvez parler avec des proches quelque soit votre situation géographique, à travers un réseau internet. Les conversations peuvent être en audio ou par vidéo, avec la personne à qui vous parlez. Aujourd’hui, ce mode de communication est très utilisé.

A la question de savoir les raisons de cette ruée vers cette nouvelle option de communication, les réponses sont diverses et variées. Néanmoins, ils sont nombreux les usagers qui disent avoir choisi cette option pour l’aspect financier. Pour eux, c’est moins cher comparé à d’autres type de communication.

« Les blancs sont forts, grâce à l’ordinateur, je vois ma fille en parlant avec elle ». Ces propos sont d’Aïda Thiam. Vêtue de son grand boubou « ganila », cette sexagénaire n’a pas été à l’école, mais aujourd’hui, elle connaît bien Skype, un logiciel de communication par Internet, même si elle a toutes les peines du monde à le prononcer.

Comment cette dame analphabète en est-elle arrivée à connaître ce logiciel grâce auquel, elle entre en contact avec sa fille qui vit en Italie ? La question semble banale pour certains. Mais elle mérite d’être posée. Car ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une illettrée de cet âge qui utilise l’internet pour communiquer avec un proche.

Cet exemple est seulement le petit arbre qui cache la forêt si l’on considère l’ampleur de cette nouvelle tendance de communication.

Des élèves, aux étudiants en passant par les travailleurs et même les ménagères, la communication via Internet est en train de s’installer solidement dans les mœurs de la société sénégalaise. « Ce sont mes enfants qui me l’ont montré. Pour parler avec ma fille j’utilisais mon téléphone portable, et je payais une carte de crédit. Mais depuis que les enfants m’ont montré cette méthode je n’achète plus de crédit, c’est moins cher et c’est efficace car je vois ma fille alors qu’au téléphone ce n’était pas le cas », apprécie la dame Aïda Thiam, une habitante de Guédiawaye Sam Notaire.

Voir et entendre l’interlocuteur à l’étranger

Comme Aïda, les utilisateurs de la communication par Internet trouvent le coût moindre et saluent cette méthode. Moussa Séne, gérant de Cyber Café aux Hlm Fass affirme qu’aujourd’hui, ce genre de communication est préféré par les clients qui fréquentent son commerce. « Les gens qui se connectent utilisent les logiciels de communication. C’est plus rentable car avec 250F, vous avez une heure de connexion et vous pouvez parler avec des gens qui sont même à l’extérieur. Alors qu’avec le téléphone, cela ne serait pas possible », explique Moussa Sène.

Pour utiliser cette méthode de communication, il faut avoir à disposition un réseau Internet et bien évidemment avoir à sa disposition un logiciel de communication. MSN, Yahoo Messenger, Skype entre autres, proposent des logiciels de communication par voie IP (Internet protocol).

Il appartient à la personne d’ouvrir un compte auprès de l’un de ces opérateurs. Toutefois, pour M. Sène, aujourd’hui, c’est le Skype qui semble être le logiciel préféré des clients. « Certes les gens utilisent d’autres logiciels, mais ici les clients préfèrent le Skype pour des raisons pratiques », poursuit Moussa Sène.

Les usagers s’en réjouissent. « Je trouve cette façon de communiquer très intéressante. C’est instantané. Par exemple lors d’un séminaire, on est entré en contact avec un partenaire qui était en France, grâce à Skype on discutait avec lui et c’était vraiment efficace », fait remarquer un monsieur sous le couvert de l’anonymat.

Toutefois, force est de reconnaître que même si cette méthode de communication compte beaucoup d’adhérents, il n’empêche certains disent être toujours fidèles à la communication par téléphone. « Moi, je préfère utiliser mon téléphone portable pour appeler.

Avec l’Internet, la connexion peut avoir des failles et aussi avec les coupures fréquentes d’électricité, ton appel peut être interrompu à tout moment », argue Alpha Ingénieur en Génie Civil. Moussa Séne gérant de cyber café justifie cela. « Souvent, il y a coupure quand les gens sont en pleine discussion. Et c’est énervant. Alors si c’est le téléphone portable tu parles sans te soucier d’une éventuelle coupure de courant », dit-il.

Raison pour laquelle, il serait mieux pour les abonnés de ces logiciels de se doter d’un téléphone portable avec lequel on peut naviguer sur Internet. Comme Pape Seck étudiant à la faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Ucad. « Avec mon téléphone portable, je communique via Skype avec des gens qui sont à l’extérieur. C’est très efficace car je ne me soucie pas d’une éventuelle coupure et le coût n’est pas élèvé », affirme ce futur juriste.

Permettant aux gens d’échanger et de garder les relations, la communication demeure un élément fondamental dans la vie. Qu’elle se fasse par le téléphone classique ou via l’Internet, elle ne cessera de subir des mutations et des avancés significatives surtout avec le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication.

Fatou Gaye Seck

(Source : Le Soleil, 8 août 2011

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)