twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécoms : Après les Ambassades, Africatel AVS offre ses services aux hommes politiques et leaders d’opinion

lundi 17 janvier 2011

Nous intéressant au domaine des Télécommunications, nous nous sommes approchés de la Direction Général du plan ancien Centre d’appels du Sénégal Africatel AVS pour en savoir plus sur leur travail. Le Directeur de la Communication, du Marketing et du Développement de cette structure s’est confié à nous sans détours.

Présentez vous à nos lecteurs

Je suis Moustapha Diaw, Directeur de la Communication, du Marketing et du Développement de « Africatel Avs ». Après 10 ans d’absence, j’ai décidé de rentrer au Sénégal pour participer au Développement de mon pays. Je suis convaincu qu’on peut avoir plusieurs pays d’adoption, mais le pays de naissance, le pays où on a enterré son ombrile quand on est né, demeure seul est unique. Le mien c’est le Sénégal. Je lui dois tout. En plus de cela, je suis encore persuadé que, c’est nous qui devons construire notre continent, nos nations et pas quelqu’un d’autre.

Quelles sont les principales activités Africatel AVS ?

Vous savez Africatel Avs ne se présente plus dans le paysage des Centres d’Appels au Sénégal. Il est l’aîné et le précurseur dans ce domaine. Le Centre d’Appels est une référence aujourd’hui au Sénégal et aussi dans certains pays de la sous région comme le Cameroun, la Cote d’Ivoire, la Guinée etc... Le plus récent des Centres est né en Mauritanie. Africatel a été crée en 1996 mais le Centre d’Appels a vu le jour en 1999. Le Centre d’Appels Africatel AVS est composé d’Ingénieurs et de Techniciens sénégalais spécialisés dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Pionnière dans l’installation de serveurs vocaux au Sénégal et dans la Sous Région, elle a su vulgariser avec Succès l’utilisation par les sénégalais de cet outil de communication interactive qui est aujourd’hui indispensable pour les Sénégalais. Le Directeur Général d’AFRICATEL AVS en quittant la France en 1995 pour participer au Développement de son pays a compris très tôt l’enjeu des NTIC pour le 21 siècle. Et, il a voulu en faire profiter au Sénégal. Aujourd’hui aussi en veille permanent, on anticipe sur l’avenir en étant le premier à utiliser le phonning en vocal comme en texte ou SMS. Etant frustré par les queues interminables devant les consulats étrangers, on a développé un système de prise de rendez vous pour les ambassades étrangères. Nous remercions de passage l’Ambassade de France qui est la première à reconnaître l’utilité du service pour le peuple Sénégalais. Donc, nous gérons les prises de rendez vous pour certains Consulats européens, pour l’Office du Bac tec... Africatel AVS donne également des infos sur la météo et toutes autres informations à travers son centre d’informations générales appelé le C.I.G. Depuis un an, nous utilisons de nouveaux outils de communication pour appuyer les leaders d’opinion ou d’entreprise à être plus prêts des citoyens ou de leurs clients. Grace à AFRICATEL AVS, le leader politique peut communiquer directement et en même temps avec tous les citoyens dans le cadre d’une communication téléphonique. Avec le service EAZY SMS, des millions de sms peuvent être envoyés en un temps record pour diffuser une information. En exemple, aujourd’hui, il est possible que le leader politique, grâce à l’automate d’appel d’AFRICATEL AVS, soit en contact direct avec ses militants. Il peut les joindre directement via leur téléphone portable. Cet outil sera la révolution au cours des prochaines échéances électorales. Vous savez, nous visons toujours plus haut et plus loin. D’ailleurs notre slogan c’est : « Notre Limite c’est là où s’arrête votre imagination ». Et très souvent, AFRICATEL dépasse l’imagination.

Quelles vos relations avec les sociétés de télécoms comme la Sonatel, Expresso et Tigo ?

Nous avons de bonnes relations avec tous les opérateurs téléphoniques mais notre principal collaborateur c’est la Sonatel. Nous aimerions concrétiser des partenariats win-win avec tout le monde.

Etes-vous sous le contrôle de l’ARTP ou bien l’Etat n’a aucun pouvoir de contrôle sur Africatel ?

Vous savez l’ARTP fait un bon boulot pour l’intérêt des sénégalais. En ce qui concerne l’Etat, nous sommes une entreprise comme toutes les autres et nous respectons nos devoirs par rapport à lui et à la société de manière générale.

Nous avons appris que la France serait sur le point de voter une loi qui va pénaliser les Centres d’appel ?

Cette loi vise plutôt les sociétés françaises qui délocalisent leurs services dans les autres pays où la main d’œuvre est moins chère. Je dois dire que c’est un des effets de la mondialisation. Quelque soit la portée de cette loi, nous pensons qu’elle ne nous touchera pas car nous ne faisons pas du offshoring. Nous comptons sur les potentialités offertes par notre pays.

Avez-vous des projets d’extension d’Africatel vers les autres localités du pays ?

Vous savez AFRICATEL est en plein développement au moment ou des centres d’appel mettent la clé sous le paillasson. Il est de mon rôle sous l’impulsion de la Direction générale de grandir et d’innover. Avec d’autres services, nous serons partout où le besoin se fera sentir, même en dehors du territoire national.

(Source : Bitimrew, 17 janvier 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)