twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécommunications : l’opérateur FREE vient d’obtenir son 5G pour un coût global de 13, 5 milliards de nos francs

lundi 18 décembre 2023

Dans le cadre du lancement du processus de la 5 G, le Directeur général de l’ARTP Abdou Karim Sall vient d’annoncer que l’opérateur Free vient d’obtenir son 5 G à la suite de la Sonatel. Ceci, pour un coût global de 13,5 milliards de nos francs.

Lors de cette conférence de presse, le Directeur général de l’ARTP estime que " cette extension de licence avait coûté à la Sonatel 34,5 milliards de francs Cfa, dont les 19 milliards concerne le bloc de base composé de 70 mégas dans la bande 3500 et 10 mégas dans la bande 700", dit-il avant de souligner que le processus d’appel à candidature a été épuisé et des négociations ont été ouvertes pour les autres opérateurs en fonction des moyens dont ils disposent pour être éligibles à la 5G.

Concernant la différence de prix entre Free et la Sonatel, le Directeur général de l’ARTP explique que la Sonatel avait obtenu sa 5 G avec un bloc de base de composé de 70 méga dans la bande 3500 et 10 méga dans la bande 700 pour un coût de 19 milliards. "Par la suite, la Sonatel avait ajouté des blocs supplémentaires qui sont au nombre de cinq pour un coût de 3,5 milliards. Nous avons examiné le prix unitaire d’un méga Hertz dans la bande 3,5 et le coût unitaire de 2 mega Hertz dans la bande 700", indique-il.

Poursuivant son argumentaire, Abdou Karim Sall a fait savoir que le cabinet de cet examen nous avait indiqué que 10 méga 700 pour 9 milliards et les 10 milliards 500 représente le coût du bloc 70 méga dans la bande 3 500. "Si vous prenez la bande 3 500 de 70 méga divisée par 10,5 milliards vous vous rendrez compte que le méga Hertz dans la bande 3.500 doit coûter 150 millions de francs Cfa. Donc un bloc de 10 méga dans la bande de 3 500 doit coûter 1,5 milliard de nos francs", dit-il.

Il précise que l’enveloppe mise sur la table par Free ne correspond pas aux 19 milliards représentant des blocs de 70 méga dans la bande 3 500 et 10 méga dans la bande 700. "C’est la raison pour laquelle nous avons écarté la bande de 10 méga de la bande 700 qui fait 9 milliards. Ce qui reste, ce sont 10,5 milliards. Et, pour permettre à Free d’obtenir la quantité de fréquences nécessaires, nous avons ajouté 20 méga dans la bande 3 500 qui correspondent à 3 milliards de nos francs", avance le DG de l’ARTP.

(Source : Dakar Actu, 18 décembre 2023)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik