twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tambacounda : la mairie espère informatiser son état civil en 2010

mardi 29 septembre 2009

L’informatisation de l’état civil de la commune de Tambacounda pourrait être effective dès l’année prochaine, avec l’appui de partenaires français et belges, a indiqué mardi le 4-ème adjoint au maire chargé de la coopération décentralisée, Ibrahima Sory Diallo.

‘’Nous pouvons espérer que pour l’année 2010, l’état civil de Tambacounda sera informatisé’’, a notamment dit M. Diallo à des journalistes, après des échanges la veille avec des partenaires de Roche-sur-Yon (France) et Sint-Niklaas (Belgique) qui séjournent depuis dimanche à Tambacounda. Les deux parties ont aussi abordé la question de la gestion des ordures à propos de la quelle les partenaires se sont engagés à les appuyer.

L’informatisation de l’état civil fait partie des ambitions de la nouvelle équipe municipale, a laissé entendre M. Diallo, confiant que d’ici la fin de son mandat, ‘’ce sera la fin des déboires pour les Tambacoundois par rapport à ce dossier’’. D’après lui, ‘’la confiance est rétablie’’ entre la nouvelle équipe municipale et les partenaires de Roche-sur-Yon et Sint-Niklaas.

‘’Il y avait déjà dans le cadre de la coopération avec l’ancienne équipe (municipale) deux thématiques qui avaient été investies : c’était l’informatisation de l’état civil et les déchets’’, a relevé Ibrahima Sory Diallo. ‘’Le projet sur les déchets était bien élaboré mais il a connu des problèmes dans la mise en œuvre et le projet de l’état civil s’est arrêté à la construction des locaux devant abriter ces services’’, a-t-il ajouté.

L’actuel conseil municipal est allé ‘’au-delà’’, compte tenu des problèmes qu’il a rencontrés sur place, a poursuivi l’adjoint au maire. ‘’Raison pour laquelle nous avons demandé aux partenaires de nous accompagner dans l’informatisation de l’état civil. Notre appel a été entendu’’.

Les partenaires sont venus avec un expert dans ce domaine et la municipalité a fait venir un autre expert de Ziguinchor, une ‘’ville qui est dans une dynamique de jumelage avec Tambacounda (et) qui a déjà informatisé son état civil’’, a expliqué M. Diallo, par ailleurs président de l’ONG ’’La Lumière’’, active notamment dans l’accès à l’éducation.

Pendant la semaine, les deux experts échangeront avec l’équipe en place ‘’pour voir les actions qu’il faut mener pour que d’ici décembre, qu’on puisse aller vers l’informatisation de l’Etat civil’’, a noté le conseiller municipal.

Pour ce qui est des bienfaits de l’informatisation, M. Diallo a évoqué comme avantages le fait qu’elle assure la ‘’célérité, le sérieux dans le travail, la capitalisation de l’information, un bon archivage de l’état civil, mais surtout (que) ceci permet d’éviter à 80% les cas de fraude qu’on a trouvés très récurent au niveau de ce service’’.

‘’Si on arrive à retirer de ce service tous les rats qui le gangrènent, on peut estimer que les prochaines générations vont avoir moins de problèmes que celle d’aujourd’hui qui a des problèmes récurrents, chaque fois que le besoin se fait sentir’’, a-t-il lancé.

Pour mettre fin au ‘’calvaire’’ des populations en matière d’état civil, il a préconisé la ‘’restauration de tous les vieux dossiers trouvés sur place’’.

Les échanges entre les deux parties ont aussi porté sur l’assainissement. A ce propos, la nouvelle équipe a pensé à la redynamisation des conseils de quartiers, encore appelés conseils de développement de quartiers sur lesquels la commune va s’appuyer pour mettre en place un système de gestion des déchets dans les quartiers. ‘’Ça a enchanté nos partenaires, car l’initiative permet aux populations à la base de gérer elles-mêmes ce dossier’’. C’est un mode de gestion conforme à la démocratie participative pratiquée au niveau de Roche-sur-Yon, a dit M. Diallo.

Dans ce système les ordures collectées dans les ménages sont acheminées vers les dépôts secondaires et la mairie se charge de leur acheminement vers le dépôt principal.

‘’D’ici octobre prochain, quelque chose va démarrer’’ dans ce domaine, a annoncé l’adjoint au maire, chargé de la coopération décentralisée, d’après qui, des ânes et des charrettes seront mis, à cet effet, à la disposition des quartiers par les partenaires.

(Source : APS, 29 septembre 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)