twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Systeme informatique Orbus : Un outil performant pour les transactions douanières

jeudi 13 mai 2004

Le directeur général des douanes, M. Jacques-Armand Nanga, estime qu’« Orbus 2000 demeure une composante incontournable de la nouvelle version du système informatique douanier Gaïndé ». Inspiré de systèmes déjà existant, Orbus a été conçu par des Sénégalais et a été adapté aux spécificités de l’environnement économique du Sénégal.

La mise en place de ce système part d’un constat général fait par les différents acteurs sur les lourdeurs constatées dans la collecte manuelle des opérations de dédouanement. Ce qui fait dire à M. Nanga que « la collecte et la célérité dans le traitement des transactions commerciales et financières est un impératif de premier ordre pour la compétitivité de nos entreprises et surtout un instrument d’incitation essentiel pour la promotion des investissements au Sénégal ».

Ainsi, les nombreuses démarches à entreprendre auparavant auprès de divers services (douane, commerce extérieur, Crodt, protection des végétaux, direction de l’élevage, banques, assurances, cotecna etc.) sont réduites avec ce système, à 3 opérations : saisie, collecte et routage,

Grâce aux nouvelles technologies, Orbus permet de soumettre électroniquement et de transmettre les dossiers aux différents services concernés et ce, avec des gains de temps fort appréciables. L’autre avantage réside dans le fait que le suivi des dossiers se fait désormais par courrier électronique, ce qui permet « d’offrir des procédures de plus en plus allégées garantissant ainsi la fluidité des transactions ».

Exploités en phase test depuis le 1er février 2004, les résultats obtenus prouvent la bonne performance de ce système. C’est ainsi que 83 entreprises se sont inscrites, 262 dossiers réels ont été initialisés avec un taux de réussite qui est passé de 32% en février à 97% en mai.

Le Gie Gaïnde 2000, qui assure l’administration du programme, prévoit l’organisation de sessions de formation à l’endroit des opérateurs économiques pour une meilleure efficacité de ce système. Il est à noter que ceux qui ne disposeraient pas de l’outil informatique pourront profiter des services du centre de facilitation du commerce extérieur.

A plus ou moins long terme, Orbus ambitionne d’assurer le paiement électronique des droits et taxes, mais aussi de contribuer à l’émergence d’un réseau africain de facilitation des échanges.

La cérémonie de lancement d’hier a été agrémentée par la projection d’un court documentaire. Celle-ci a permis aux différents acteurs, notamment aux opérateurs économiques et à l’administration des Douanes de saluer les énormes progrès qui seront réalisés grâce à cet outil.

Par Mame Woury THIOUBOU

(Source : Le Quotidien 13 mai 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)