twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Soubresauts de la réglementation : La concurrence déloyale plombe les activités de la chaîne Canal+ Sénégal

vendredi 30 septembre 2011

Le bilan n’est pas reluisant en terme de pénétration dans les foyers sénégalais de Canal+ Sénégal, pionnier des filiales en Afrique qui fête ses vingt ans. La chaîne de télévision française payante est freinée dans sa progression par la concurrence déloyale sévissant dans le pays, ont fait savoir hier ses responsable à la presse.

Canal+ Sénégal fait partie des filiales en Afrique de la chaîne française où ça marche le moins. ‘On veut bien dire que ça marche au Sénégal comme cela se dit pour le Gabon, le Burkina Faso ou la Côte d’Ivoire’, a soutenu hier son président du conseil d’administration, Mamadou Diagna Ndiaye dans une vidéo diffusée lors d’un point de presse tenu pour lancer les vingt ans de la chaîne au Sénégal.

Selon Bénédicte Chenuet, directrice générale de Canal+ Sénégal, la raison majeure de cette contre-performance est la question de la réglementation. ‘L’économie de l’audiovisuel au Sénégal est limitée parce qu’il y a beaucoup trop d’anarchie’, note-t-elle. Elle se réjouit du décret pris par l’Etat pour réglementer la distribution de la télévision payante au Sénégal. Mais pour elle, il est nécessaire de le faire appliquer, car le manque à gagner est important. ‘Quand on regarde la population sénégalaise, on peut estimer qu’il y a à peu près en pénétration de piratage 5 à 10 % de foyers qui sont connectés via les câblodistributeurs, cela peut aller de trois foyers, voir cinq-cents ou mille et cela s’est largement développé depuis trois ans dans les régions’, regrette Bénédicte Chenuet.

La concurrence déloyale exercée par les autres opérateurs de télévision payante a été aussi pointé du doigt. ‘C’est facile d’avoir des abonnements à bas prix, si on n’a pas toujours d’accords avec des chaînes que l’ont diffuse’, dénonce la directrice Chenuet.

Pour faire face à ces manquements, le Pca de Canal+ Sénégal préconise ‘de resserrer le maillage sur le piratage’. Il invite les autorités publiques sénégalaises à durcir les instruments de lutte contre la fraude. Pour la directrice, la solution peut être recherchée du côté de la restructuration du secteur, de la sensibilisation de l’ensemble du public sur la nécessité de comprendre l’importance de l’investissement dans l’économie audiovisuelle. Canal+ Sénégal compte aussi s’associer aux associations des consommateurs pour trouver des solutions durables.

Créé le 21 décembre 1991, Canal+ Sénégal est pionnier dans la diffusion des programmes de la chaîne française en Afrique. Elle est la première filiale implantée sur le continent. Le groupe audiovisuel français compte actuellement trente six mille abonnés dont neuf cent fidèles clients depuis vingt ans. La filiale sénégalaise compte 150 emplois directs, 59 distributeurs agréés.

Fatou K. Sène

(Source : Wal Fadjri, 30 septembre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)