twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sos Consommateurs sur l’augmentation des taxes téléphoniques : « L’Etat du Sénégal n’a aucune pitié pour les consommateurs »

lundi 31 mai 2010

Le motif de « lutter contre la pauvreté » avancé par les autorités pour justifier la mesure d’augmenter les taxes de téléphone est loin de convaincre Sos Consommateurs.

Dans un communiqué daté du 28 mai 2010, cette association consumériste, dirigée par Me Massokhna Kane a rappelé que « le gouvernement du Sénégal a engagé la procédure d’augmentation de la taxe dite « Rutel » sur les communications téléphoniques, pour la porter de 2 à 5 %, au motif que c’est pour lutter contre la pauvreté ».

La bande à Massokhna Kane estime que « ce motif fallacieux et inacceptable, prouve, encore une fois, que l’Etat du Sénégal n’a aucune pitié pour les populations et ne cesse de prendre des mesures réduisant de plus en plus son pouvoir d’achat ».

Sos Consommateurs fait remarquer que « non seulement le téléphone est déjà trop cher et permet aux opérateurs de faire, chaque année, des centaines de milliards de bénéfice dont la moitié va à l’étranger, mais il s’agit simplement d’une niche de profits que l’Etat veut exploiter davantage au détriment des populations ».

C’est ainsi que cette organisation consumériste se réjouit de « la position courageuse et responsable du syndicat des travailleurs de la Sonatel et s’associe à cette organisation, pour demander à l’Etat d’annuler son projet néfaste ».

A travers leur communiqué, les amis de Me Massokhna Kane estiment que « le gouvernement du Sénégal peut chercher d’autres niches de profits et de ressources, sans augmenter la détresse des populations en réduisant davantage son pouvoir d’achat, pour des motifs que la simple décence ne devrait pas permettre ».

C’est ainsi qu’elle demande à toutes les organisations de la société civile, aux Partis politiques et aux bailleurs de fonds, de faire pression ensemble, « pour dire non à cette augmentation injustifiée ».

Bacary Dabo

(Source : Sud Quotidien, 31 mai 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)