twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel vs Momar Ndao : La bataille judiciaire continue

lundi 4 mai 2015

Momar Ndao contre-attaque. Le consumériste qui, après avoir été condamné en première instance à payer à la Sonatel la somme de 5 millions de francs Cfa en guise de dommage et intérêt, remporte finalement la bataille car la Cour d’appel de Dakar a cassé le verdict. Raison pour laquelle Momar Ndao compte ester en justice l’entreprise pour procédure abusive et dénonciation calomnieuse.

« Je suis en train de discuter avec de discuter avec mes conseils pour voit les recours procéduriers et les moyens de à mettre en œuvre pour restaurer ma dignité », a déclaré Momar Ndao. Ce dernier se confiait à nos confrères de « L’As ».

Momar Ndao, estimant avoir été atteint dans son honneur, revient sur les faits : « Ils ont voulu m’humilier après la première condamnation en m’envoyant des huissiers pour me forcer à payer », explique-t-il, avant de poursuivre : « Devant mon refus d’obtempérer, ils (les huissiers) ont menacé de saisir mes biens en m’obligeant couvrir des frais de huissiers qui s’élèvent à 325 000 F Cfa ».

Selon lui, la procédure lancée par la Sonatel avait pour but de l’empêcher de se prononcer sur les appels entrants : « Toute cette procédure empreinte d’illégalité n’avait pour seul but que de me réduire au silence dans le débat sur les appels. L’histoire nous a donné raison avec l’augmentation par la Sonatel des tarifs des appels internationaux entrants. Cette surtaxe, loin d’être préjudiciable à l’entreprise de téléphonie, lui a été au contraire bénéfique car le chiffre d’affaire des appels entrants avaient augmenté, passant de de plus de 88 milliards de F Cfa à plus de 124 milliards de F Cfa, malgré la mise en œuvre de la surtaxe ».

Momar Ndao a déclaré que : « L’Etat du Sénégal, en renonçant à la surtaxe sur les appels entrants a perdu plus de 210 milliards de F Cfa sans qu’il ait pu permettre une baisse des prix d’appel qui ont récemment connu une augmentation ».

Ousmane Demba Kane

(Source : Pressafrik, 4 mai 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)