twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Siège Orange MEA : Casablanca coiffe Abidjan et Dakar au poteau

lundi 13 janvier 2020

Orange choisit Casablanca et non Abidjan ou Dakar pour installer son siège pour le Moyen-Orient et l’Afrique (MEA, en anglais) pour des raisons « politiques », dit le PDG du Groupe, Stéphane Richard.

Alors que beaucoup d’observateurs croyaient que les locaux seraient installés à Abidjan ou Dakar, c’est sur Casablanca, la capitale économique du Maroc, que le groupe a jeté son dévolu. Or, Orange est le deuxième opérateur du royaume comparé à la Côte d’Ivoire et le Sénégal où il fait la course en tête.

Qu’est-ce qui a guidé ce choix ? Stéphane Richard (à droite sur la photo), le PDG, répond : « « Au Maroc, nos partenaires ne sont pas étatiques, contrairement au Sénégal ou à la Côte d’Ivoire. S’installer à Dakar aurait pu nous être reproché par Abidjan, et vice-versa. Politiquement, cela aurait été compliqué à expliquer. Casablanca est un choix raisonnable et d’équilibre. »

Outre les impératifs du « politiquement correct », Orange a aussi pu bénéficier des avantages offerts par CFC, la nouvelle place financière casablancaise. Selon Abdou Diop, le consultant chez Mazars, cité par LeMonde.fr, « Orange a aussi bénéficié de facilités liées aux opérations de change en cas de mouvements de fonds entre OMEA et les différentes entités du groupe. »

Orange était le seul des quatre opérateurs télécoms en Afrique à n’avoir pas de siège d’envergure globale sur le continent. « Sur les quatre grands opérateurs télécoms en Afrique, nous étions les seuls à ne pas avoir de siège sur le continent », souligne Alioune Ndiaye (à gauche sur la photo), le patron d’Orange MEA, en référence à ses concurrents MTN, Vodafone et Bharti Airtel.

Le siège est situé au 17e étage de la tour Casablanca Finance City (CFC), le nouveau quartier d’affaires de la capitale économique du Maroc. C’est de là désormais que seront conduites les affaires d’Orange dans la zone Moyen-Orient et Afrique, sous direction du Sénégalais Alioune Ndiaye. Avec 125 millions de clients à travers 18 pays, le chiffre d’affaires de l’entité Orange Middle East and Africa (OMEA) s’élève à 5,2 milliards d’euros.

(Source : InnovAfrica, 13 janviçer 2020)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)