twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sidy Lamine Niasse accuse le gouvernement d’être derrière l’arrêt des programmes de Walfadjri

jeudi 27 août 2009

Le président du groupe Walfadjri (privé), Sidy Lamine Niasse a qualifié de ‘’politique’’ la décision de la police d’arrêter les programmes de sa radiotélévision, précisant qui c’est le gouvernement sénégalais qui a décidé d’agir ainsi.

‘’Ce n’est pas l’affaire du BSDA (Bureau sénégalais du droit d’auteur), puisse que l’affaire BSDA est devant la justice. C’est le gouvernement sénégalais qui est venu fermer Walfadjri’’, a dit M. Niasse réagissant sur les ondes de la Radio Futurs médias (RFM).

Des éléments de la police ont arrêté jeudi matin les programmes de la radiotélévision Walfadjri (privée) pour l’obliger à respecter les décisions de justice consistant à remplir les formalités légales et à s’acquitter intégralement des droits dus aux artistes, a constaté l’APS.

Selon Sidy Lamine Niasse, ‘’ils (les policiers) sont allés à l’immeuble Kébé (centre-ville) et ils ont pris tout le matériel à l’insu de tout le monde’’. ‘’Donc ils ont fait comme des vandales et ils sont venus ici (au siège) et ont pris le matériel. Donc je rejette que ça soit l’affaire du BSDA’’, a-t-il ajouté. ‘’C’est le gouvernement sénégalais qui a décidé d’arrêter Walfadjri, radio comme télé. C’est l’information. Je défie quiconque de montrer l’empreinte du BSDA. Le BSDA n’existe pas dans cette affaire. C’est le gouvernement sénégalais qui l’a décidé souverainement sans qu’il y ait aucune décision préalable’’, a insisté le président du groupe Walfadjri.

Prié de dire ce quelle sera son attitude après la fermeture de la radiotélévision, M. Niasse a dit : ‘’aucune’’. ‘’Nous sommes dans un pays où on s’attendait à être sécurisé par notre gouvernement. Nous entendons vivre dans un Etat de droit. Si c’est une jungle nous le regrettons’’, a-t-il soutenu.

Deux requêtes avaient été déposées sur la table du juge contre le groupe Walfadjri. La première ayant été positivement agréée par une ordonnance du Tribunal régional hors classe de Dakar en date du 6 août 2009. Cette décision a été signifiée à Sidy Lamine Niasse, le 13 août dernier par l’huissier du BSDA.

Le tribunal avait décidé que tous les programmes diffusés par la radiotélévision Walf FM dont les contenus sont protégés au titre du droit d’auteur seraient suspendus jusqu’à l’accomplissement des formalités légales et le règlement intégral des droits dus. Le président de la radiotélévision, Sidy Lamine Niasse, avait refusé de se plier aux décisions.

(Source : APS, 27 aout 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)