twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Pourquoi le réseau de Orange déconne ?

vendredi 3 mars 2017

Coumba Sarr [1] dut retourner voir le vendeur. Près de deux heures après avoir acheté pour elle du crédit téléphonique par Seddo (formule de détail), hier, jeudi 2 mars, vers 19 heures, cette domestique d’une vingtaine d’années est interpellée par la fille de sa patronne : « Je n’ai pas reçu de message, et je n’arrive pas à consulter mon solde ni à émettre un appel. » Coumba se précipite à la boutique posée à l’angle d’une rue des Hlm Grand-Yoff. Le boutiquier reprend l’opération et, après plusieurs tentatives, réussit à transférer les 500 francs CFA de crédit achetés.

Quelques heures plus tôt, à quelques kilomètres de là, à Sacré Cœur 3, le gérant de la boutique multiservices située non loin de la Boulangerie jaune demande à Assane Mbacké, jeune électricien de son état, de « patienter quelques minutes ». Le retrait de 23 mille francs CFA qu’il veut effectuer sur son compte Orange Money ne passe pas. « Il y a un problème de réseau », lui signale son interlocuteur. Assane attendra une vingtaine de minutes avant d’obtenir satisfaction.

Depuis une dizaine de minutes, Marième Ndiaye n’arrive pas à joindre sa sœur Layla. Avec son numéro Orange, elle est renvoyée à chaque appel vers la messagerie de cette dernière, également abonnée du même opérateur. Marième put parler à Layla, mais à partir de son numéro Tigo.

Le point comme entre Coumba, Assane et Marième, c’est qu’ils ont subi les dysfonctionnements notés depuis 48 heures au moins sur le réseau Orange. Les deux premiers ont pu obtenir satisfaction, mais après des minutes d’attente, voire des heures. La troisième, elle, a été obligée de se rabattre sur le deuxième opérateur de téléphonie au Sénégal pour émettre un appel.

« Sonatel présente ses excuses »

Contacté par Seneweb, le service de communication du leader de la téléphonie au Sénégal a répondu par un message lapidaire à l’endroit de ses clients. « Sonatel informe son aimable clientèle que ses réseaux fixe et mobile ont connu des perturbations dans la nuit du 2 au 3 mars 2017, suite à un dysfonctionnement technique qui est en cours de rétablissement dans les meilleurs délais. Sonatel présente ses excuses et assure à ses clients qu’elle a pris toutes les dispositions pour limiter les désagréments », tempère le groupe qui a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 905 milliards de francs CFA.

Cette réponse de la Sonatel est tombée sur notre boîte mail à 13 h 19 mn. Jusqu’à 15 heures, il y avait encore des usagers qui se plaignaient. Exemple : ce jeune vendeur de cartes téléphoniques opérant aux alentours de l’agence Ecobank située à Sacré Cœur 3 « Montagne ». « Depuis ce matin, se plaint-il, je ne peux pas travailler. Orange Money, Seddo, rien ne marche. On ne peut pas recharger les cartes et il m’est même impossible de consulter mon solde. » Pour preuve, il dévoile sous nos yeux l’écran fatigué de son Smartphone bon marché. Il y est affiché « En attente… » après qu’il a composé le #123# et appuyé sur la touche d’appel.

Même tarif pour El Hadji Oumar Gaye, l’un des plus grands grossistes de produits Orange de Dakar. Contacté par Seneweb peu avant 11 heures, ce vendredi, il était suspendu à la promesse du service client de la Sonatel. « Hier (jeudi 2 mars, Ndlr), les transactions prenaient un temps fou, mais ça marchait quand même. Aujourd’hui, ça a empiré. Je n’arrive pas à faire des opérations avec Orange Money et je ne peux pas consulter mon solde. Ils m’ont promis que tout rentra dans l’ordre dans les 4 heures. »

Six heures après cet échange avec Gaye, la situation n’avait pas évolué. Ce qui constitue un manque à gagner certes pour Sonatel, mais surtout pour les petits vendeurs de cartes qui écument les rues de Dakar. Sans compter les désagréments subis par les usagers : appels manqués, connexion lente, etc.

(Source : Seneweb, 3 mars 2017)

[1] Les noms ont été changés

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)