twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Connectek, la start-up qui entend démocratiser l’accès au mobile

jeudi 13 juin 2019

Quelques années d’existence seulement comme start-up au Sénégal, mais Connectek s’est fixé un objectif assez robuste : aider à la démocratisation de l’accès au mobile dans le pays. On le sait, la révolution digitale a été encouragée par l’utilisation à grande échelle du téléphone. C’est ce qu’ont compris Ibrahima Ndour, le responsable des opérations, et son équipe. Ayant pignon sur rue sur la prestigieuse Voie de Dégagement Nord (VDN), à Dakar, l’équipe a pu convaincre les opérateurs de téléphonie mobile à l’accompagner pour lui faciliter la tâche.

L’entreprise informatique et de téléphonie, spécialisée également dans la création de sites Internet et la communication digitale, mise beaucoup sur les téléphones reconditionnés, très accessibles côté prix avec de la qualité au rendez-vous. « Le reconditionnement, ce sont des téléphones de bonne qualité, des Smartphones de dernière génération que la maison-mère reconditionne et certifie, avant de les remettre sur le marché », détaille encore cet ancien pensionnaire de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal (UGB).

Convaincu de l’énorme nécessité pour les populations d’accéder au mobile, la jeune start-up « met ces téléphones sur le marché sénégalais pour permettre au plus grand nombre de consommateurs d’accéder à ces téléphones avec un rapport qualité-prix vraiment préférentiel », explique encore Monsieur Ndour, en recevant la presse dans les locaux de Connectek, à Sacré-Coeur, dans la capitale sénégalaise. « Au-delà de la garantie, il y a la sécurité parce que, souvent ici, les gens ont l’habitude de dire, je ne vais pas acheter un téléphone dans la rue, étant donné que derrière, je ne sais pas si le téléphone a été volé, donc traqué ou pas », justifie encore le patron des opérations de Connectek.

L’équipe qui se dit attachée par ailleurs à l’environnement, se félicite de sa sensibilité écologique, en donnant une « seconde vie » aux appareils vendus en ligne. Et pour accrocher davantage le client, elle a pu signer des conventions de partenariat avec les maisons de téléphonie pour, en plus de vendre le terminal, assortir l’opération d’un forfait pour que l’usager puisse profiter pleinement de sa nouvelle acquisition. Pour l’heure, l’entreprise, muette sur son chiffre d’affaires, se dit rassurée après les nombreux retours d’usagers qui se félicitent du caractère bon marché de l’initiative dont on ne fait plus la différence entre le neuf et le reconditionné.

Elimane

(Source : CIO Mag, 13 juin 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)