twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rwanda : les acteurs du secteur TIC et télécoms se mobilisent pour accélérer l’adoption du haut débit

lundi 20 novembre 2017

Les acteurs publics et privés du secteur des TIC et télécommunications rwandais se mobilisent pour accélérer l’adoption de l’Internet haut débit partout au Rwanda. Ils se sont réunis à cet effet à Kigali, le 16 novembre 2017 au cours du Rwanda Internet Governance Forum, organisé par l’Association des Technologies de l’information et de la communication du Rwanda sous le thème : « le haut débit comme service ». Au cours de cette rencontre, les différents acteurs présents - opérateurs télécoms, fournisseurs de services, régulateurs du marché télécoms, représentants du gouvernement - ont convenu de renforcer leurs partenariats.

Faciliter l’accès de tous au haut débit, Charles Gahungu, le directeur technique de Korea Rwanda Network (KTRN), le fournisseur en gros de connectivité 4G, estime qu’il est devenu primordial. « Bien que le haut débit ne soit pas un besoin fondamental pour la survie humaine, son importance en tant que technologie de communication centrale de notre époque est indiscutable. La vérité c’est qu’il devient une utilité publique essentielle. », a-t-il souligné.

Sur le terrain, selon les dernières statistique de l’Autorité de régulations des services du Rwanda (RURA), seul 51.40% du territoire est couvert par la 4G tandis que 64.30% de la population accède à cette connectivité. La performance qui est meilleure que celle de plusieurs pays d’Afrique est cependant jugée insuffisante par les acteurs publics et privés du secteur TIC et télécoms local au regard de l’impact que le haut débit peut avoir sur l’économie nationale et la bonne gouvernance.

La technologie, au-delà de l’amélioration des conditions socio-économiques des consommateurs, a le pouvoir de développer les activités des opérateurs, de soutenir l’innovation, de booster l’industrie et susciter la création de richesses. Elle est également indispensable dans l’amélioration du service public dans le cadre de la gouvernance électronique engagée par l’Etat.

(Source : Agence Ecofin, 20 novembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)