twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rwanda : le gouvernement dévoile son intention de réguler le contenu sur Facebook, Twitter, Instagram, etc

lundi 13 mai 2019

Paula Ingabire, la ministre rwandaise des TIC et de l’Innovation, a révélé le 10 mai 2019 que le gouvernement prépare des stratégies pour réguler le contenu sur les réseaux sociaux afin de combattre la désinformation qui s’y développe.

L’Intervention de la ministre, lors de l’audition du budget pour l’exercice 2019/2020, faisait suite à une interrogation du député Jean Claude Ntezimana sur les mesures prévues par l’Etat pour combattre les contenus abusifs et les fausses identités sur ces plateformes d’échanges.

« Nous avons lancé un programme visant à impliquer toutes les personnes possédant des plateformes sur les médias sociaux pour concevoir une approche de la régulation du contenu, car, lorsqu’il y a mensonge, il s’agit de désinformation, de diffamation. Nous cherchons vraiment à protéger nos citoyens plus que tout. C’est l’objectif fondamental de la réglementation des contenus, protéger nos citoyens et nous assurer de créer un espace sûr pour chacun », a déclaré Paula Ingabire.

« Tous les pays, en particulier les économies développées, se lancent déjà dans une campagne de régulation du contenu sur les plateformes de médias sociaux. Et le gouvernement rwandais tient beaucoup à le faire parce que bien qu’il est vrai qu’il doit y avoir un partage gratuit de l’information, en même temps, il faut également que l’information construise les gens, construise un pays », a-t-elle souligné.

Paula Ingabire a souligné que des équipes d’experts discuteront d’ailleurs de la question de la réglementation du contenu des médias sociaux lors du sommet Transform Africa qui se tiendra au Rwanda, du 14 au 17 mai 2019.

(Source : Agence Ecofin, 13 mai 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)