twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Retour d’un ministère de la Communication centré autour de l’Economie numérique : Le RESTIC apprécie... une option cohérente

lundi 11 septembre 2017

Le nouveau gouvernement du Sénégal formé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et dévoilé le jeudi 7 septembre dernier continue de susciter des réactions. Appréciant le département de la Communication, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) se félicite du retour d’un portefeuille ministériel plein centré autour de l’Economie numérique.

Le retour du secteur des télécommunications et de l’économie numérique dans l’appellation du ministère plein de la Communication, confié à Abdoulaye Bibi Baldé, jusque-là ministre de l’Environnement et du Développement durable, rencontre l’adhésion des acteurs des Technologies de l’information et de la communication (TIC). Appréciant ce choix, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) relève que « notre pays le Sénégal a des atouts majeurs dans les télécommunications et l’économie numérique, l’un s’adossant sur l’autre », le tout « formant un écosystème pourvoyeur d’innovations et de potentiel de valeur ajoutée pour les usagers, entrepreneurs et innovateurs, bref pour l’économie nationale », lit-on dans un communiqué du Bureau exécutif du RESTIC.

Par conséquent, le RESTIC « attend du détenteur de ce portefeuille ministériel nouvellement installé le parachèvement des reformes d’envergure entamées au plan législatif et réglementaire, une implication plus active des acteurs de l’écosystème et des orientations claires sur notre politique numérique en relation avec nos objectifs d’émergence. Des pays comme le Rwanda, le Kenya, entre autres, ont vu la part de l’économie numérique dans leur PIB doubler voire tripler alors que le Sénégal tarde à capitaliser ses énormes atouts dont un capital humain de qualité et un secteur des télécommunications moderne et performant. Seulement ce secteur représente 12% du PIB et 8% de l’emploi tertiaire », précise la source. Pour la matérialisation de cette vision, les acteurs en appellent à « la mise en place de l’observatoire du numérique et du Code du numérique pour disposer de tableaux de bord fiables et de boussole sur nos progrès dans le secteur sont d’une extrême urgence. Aussi le RESTIC invite-t-il, par ailleurs, le nouveau de ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’œuvre, Abdoulaye Diop, désormais ancien directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), « à explorer les mines d’emplois dans le secteur du numérique et du digital afin d’en faire un axe majeur de sa stratégie de lutte contre le chômage et le sous emploi des jeunes ».

En attendant, le RESTIC « exprime sa satisfaction avec le retour des du secteur des télécommunications et de l’économie numérique qui vont structurer le ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique. L’option du Premier ministre nous satisfait et reste cohérente avec la stratégie nationale de faire de l’économie savante, virtuelle, immatérielle, ou tout simplement l’économie numérique, un vecteur de productivité et de croissance contribuant ainsi à doper notre production de richesse globale », informa la même source.

Seynabou Bop

(Source : Sud Quotidien, 11 septembre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)