twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réseaux sociaux, facteur de transparence dans les élections au Sénégal

mardi 26 février 2019

Si en 2002 et en 2012, ce sont les medias traditionnels tels que les radios et télévisions qui ont plus contribué à la transparence du scrutin et à l’alternance au Sènégal, cette années, ce sont les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont devenus des outils indispensables dans le processus électoral au Sénégal. Avec l’avènement des smartphones, la surveillance citoyenne du vote réduit considérablement les possibilités de fraude électorale.

La majorité de la population constituée de jeunes utilisent Facebook, Tweeter ou WhatsApp. Ces plateformes de discussion sont considérées comme les réseaux sociaux les plus utilisés par les jeunes sénégalais.

Les nouveaux médias contre les fraudes

Grâce à ces plateformes, Djibril Badiane, chargé de communication d’un collectif de la société civile, est persuadé qu’au Sénégal, il est presque impossible de voler les élections.

"Au Sénégal, en janvier 2019, on n’est presque 9 millions à utiliser internet sur une population de près de 16 millions. Alors, sur ces 9 millions d’utilisateurs d’internet, on a environ 3 millions personnes qui utilisent les réseaux sociaux, principalement Facebook et WhatsApp", selon Djibril Badiane".

Il estime qu’Au Sénégal, la tranche d’âge qui utilise ces nouveaux médias est de 18 à 24 ans, soit environ 76% de la population.

"C’est dire qu’il y a une forte présence du digital dans notre quotidien. Aujourd’hui, la rapidité de de l’information fait que ce qui se passe à l’autre bout de la planète se répercute sur la vie au Sénégal. Je dirai qu’il est impossible de voler les élections"

Les médias traditionnels passent la main

Pourtant, l’accès à internet et surtout aux réseaux sociaux n’était pas à ce niveau en 2002, encore moins en 2012, lorsque les radios et les télévisions étaient les seules à jouer un rôle central dans la collecte et la diffusion des résultats des élections.

Sept ans plus tard, les résultats des différents scrutins sont disponibles sur les réseaux sociaux qui diffusent les premières tendances avant même que les radios et télévisions ne le fassent en direct, explique Alexandre Gubert Lette, consultant en projet CivilTech et initiateur de la plateforme de monitoring digital SenegalVote.

"A travers l’utilisation des réseaux sociaux, l’observation électorale a été démocratiser puis que chaque citoyen devient un acteur du fait démocratique. C’est un acquis important", a estimé l’initiateur de la plateforme de monitoring digital SenegalVote".

Au Sénégal tout comme un peu partout sur le continent, on associe de plus en plus les citoyens comme acteurs principaux dans les différentes phases des processus électoraux. Ce qui est d’ailleurs souhaitable.

(Source : Deutsche Welle., 26 février 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)