twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Reprise cette semaine de la confection des cartes nationales d’identité : Les engagements de Bécaye Diop

lundi 17 mai 2010

La confection des cartes nationales d’identité va reprendre à partir de la semaine qui démarre.Le ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop, en a donné l’assurance hier à Kolda où il assistait à une cérémonie de pose de première pierre d’un complexe frigorifique.

Les Sénégalais désireux d’acquérir la carte nationale d’identité seront très bientôt satisfaits. Les assurances sont du ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop, qui a annoncé hier à Kolda qu’à partir de cette semaine, il y aura des cartes d’identité à suffisance sur toute l’étendue du territoire national. Une annonce très attendue par une large part de la population et qui pourrait dissiper les craintes de l’opposition qui voyait en la rareté du document administratif une astuce du régime libéral pour truquer les prochaines élections. En effet, pas plus tard que la semaine dernière, la Ligue démocratique dénonçait dans un communiqué de son secrétariat permanent les difficultés des Sénégalais à se procurer la carte nationale d’identité au moment où la loi portant modification de l’article R 17 du code électoral sur la révision des listes électorales était ouverte sur l’étendue du territoire national et à l’étranger, dans la période du 1er février au 31 juillet 2010. Les jallarbistes y voyaient ainsi une manière d’exclure une frange importante de l’électorat qui aurait 18 ans à la date butoir. Et par ricochet de compromettre dangereusement la sincérité du scrutin présidentiel de 2012, aux plans démocratique et de la transparence des élections.

Evoquant jusqu’ici des problèmes de machines en panne et de non-respect des engagements financiers à l’égard des sociétés prestataires de service pour justifier le blocage de la production des cartes nationales d’identité, le ministre de l’Intérieur promet de décanter la situation incessamment. Non sans avouer que l’objectif de l’Etat n’est nullement d’opérer un hold-up électoral comme le craint l’opposition. Au contraire, le ministre de l’Intérieur qui s’exprimait en marge d’une cérémonie de pose de première d’un complexe frigorifique dans sa ville (Voir en page 5) promet des élections claires et transparentes à la classe politique. ‘Je ne sais pas tricher. Le président de la République m’a donné des instructions claires pour un scrutin libre, clair, transparent très démocratique. A partir de ce moment et compte tenu de la situation que nous avons dans le fichier, il n’y a pas de tricherie possible’, estime Bécaye Diop. ‘Pour le moment, moi je ne vois pas comment quelqu’un peut tricher dans ce processus électoral’, indique le ministre de l’Intérieur. Pour qui, il est normal que l’opposition parle de tricherie quand elle est battue. ‘Dans n’importe quel pays, quel que soit le niveau de démocratie, les élections sont toujours contestées par les perdants. Aux Etats-Unis même, on a parlé de tricherie lors de l’élection de George W. Bush contre Jonh Kerry’, fait-il remarquer. Se référant à l’époque où le Parti démocratique sénégalais était dans l’opposition, Bécaye Diop signale que les libéraux et leurs partisans ont toujours annoncé la victoire de leur formation politique mais que le parti au pouvoir proclamait toujours des résultats contraires.

Concernant l’audit du fichier électoral tant réclamé par la classe politique, le ministre de l’Intérieur annonce que les délégués de l’Union européenne sont déjà sur place à cet effet. Et d’assurer : ‘Si j’envisageais de tricher, je ne leur laisserais pas le fichier pour venir à Kolda. Je resterais avec eux pour veiller au grain. C’est parce que je sais qu’il n’y a pas de tricherie que j’ai dit que je n’assisterais même pas aux travaux et je que je les laisserais faire. Il n’y a rien de louche. Vous pouvez être tranquille à ce niveau-là.’

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 17 mai 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)