twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rapport : Les femmes encore en retard dans le mobile

mardi 3 mars 2015

Selon un rapport publié par la GSMA, plus de 1,7 milliard de femmes dans les pays à revenus faible et intermédiaire ne possèdent pas de téléphones mobiles, ce qui crée une disparité entre les sexes de 200 millions de femmes.

La GSMA a publié le rapport « Combler le fossé entre les sexes : l’accès au mobile et son utilisation dans les pays à revenus faibles et intermédiaires« , qui examine la possession de téléphones mobiles chez les femmes, ainsi que les obstacles à l’adoption et à l’utilisation du téléphone portable.

« Le fait que le mobile soit abordable et permette d’être connecté partout nous donne l’occasion sans précédent d’améliorer et de renforcer le développement socioéconomique ; cependant, comme le montre notre étude, les femmes en particulier ont tendance à être à la traîne en matières de possession de téléphones mobiles et de consommation de services mobiles », a déclaré Anne Bouverot, Directrice générale de la GSMA. « En comblant le fossé entre les sexes en matières de possession et d’utilisation de téléphones mobiles, nous pourrons générer d’importants avantages pour les femmes, l’industrie du mobile et l’ensemble de l’économie. »

Cette nouvelle étude à grande échelle examine le développement sensible de l’accès aux téléphones mobiles et la croissance rapide des taux de pénétration dans les pays en développement depuis la première étude de référence il y a cinq ans. Cependant, l’étude conclut également que, malgré les progrès qui ont été réalisés, les femmes continuent d’être laissées à la traîne et que leur inclusion dans un monde de plus en plus connecté et tourné vers Internet présente encore des défis.

Principales conclusions de l’enquête

L’enquête a établi que plus de 1,7 milliard de femmes dans les pays à revenus faibles et intermédiaires ne possèdent pas de téléphones mobiles et que les femmes sont moins susceptibles de posséder un téléphone mobile que les hommes, dans une proportion moyenne de 14 pour cent par rapport aux hommes, ce qui crée un écart entre les sexes, le nombre de femmes possédant un téléphone mobile étant de 200 millions inférieur à celui des hommes.

Il est intéressant de noter que, même lorsque les femmes possèdent un téléphone mobile, il existe une disparité importante dans l’utilisation, les femmes utilisant le leur moins fréquemment que les hommes, en particulier pour des services plus complexes tels que l’Internet mobile.

Toujours selon le rapport, dans la plupart des pays étudiés, on dénote moins de femmes propriétaires d’un téléphone mobile, par rapport aux hommes, qui affirment utiliser des services de messagerie et de données autres que les services vocaux.

Les cinq principaux obstacles à la possession de téléphones mobiles par les femmes, d’un point de vue de la demande, sont le coût ; la qualité et la couverture du réseau ; la sécurité et le harcèlement par téléphone mobile ; la confiance envers l’opérateur ou l’agent ; et les inquiétudes relatives aux connaissances techniques et à la confiance.

Les normes et les disparités sociales entre les hommes et les femmes en termes d’éducation et de revenu influencent l’accès des femmes à la technologie mobile et leur utilisation, contribuant souvent à ériger au-devant des femmes des obstacles vis-à-vis de la possession de téléphones mobiles et de leur utilisation avec plus d’acuité que les hommes.

Avantages des téléphones mobiles pour les femmes

Le rapport constate que les téléphones mobiles sont des outils importants pour améliorer la vie des femmes dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. Parmi les milliers de femmes, propriétaires ou non d’un téléphone mobile, interrogées dans le cadre de cette enquête dans 11 pays :

  • Au moins 89 pour cent affirment que le téléphone mobile les aide ou les aiderait à rester en contact avec les amis et les proches ;
  • Environ 74 pour cent ont déclaré qu’un téléphone mobile permet ou permettrait de gagner du temps ;
  • Environ 68 pour cent des femmes ont déclaré qu’elles se sentent ou se sentiraient plus en sécurité avec un téléphone mobile ;
  • Au moins 58 pour cent ont déclaré qu’elles se sentent ou se sentiraient plus autonomes et indépendantes ;
  • Au moins 60 pour cent des femmes dans 10 des 11 pays affirment que posséder un téléphone mobile leur permet ou permettrait d’économiser de l’argent, et au moins 60 pour cent des femmes dans chaque pays pensent qu’un téléphone mobile aide ou peut aider à faire des courses de façon soit plus commode soit moins coûteuse.

Avantages sociaux et économiques

Le rapport a conclu que la réalisation de la parité en matière de possession et d’utilisation de téléphones mobiles entre les hommes et les femmes dans les pays à revenus faibles et intermédiaires pourrait apporter des avantages socioéconomiques, tels que de nouvelles possibilités d’éducation et d’opportunités d’emploi, à 200 millions de femmes ; pourrait créer une opportunité de marché d’un total estimé à 170 milliards de dollars US pour l’industrie mobile en 20202 ; et fournir une contribution économique positive à la société.

(source : Afrique ITnews, 3 mars 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)