twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RD Congo : Oscar Manikunda (ARPTIC) demande à Orange d’interdire le partage des photos sur 18 réseaux sociaux

mardi 8 août 2017

En vue de prévenir « les échanges abusifs des images » via les réseaux sociaux entre les abonnés du réseau Orange en RD Congo, le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTIC) a adressé une correspondance au DG d’Orange RD Congo le priant de prendre, « dès réception de la présente, les mesures techniques préventives susceptible de réduire au strict minimum la capacité de transmission des images via les réseaux sociaux Facebook, Twitter, WhatsApp, Instagram, Google+, Baidu, Skype, Viber ; Pinterest, LinkedIn, Tagged, BAdoo, MySpace, YouTube, Buzznet, Meetup, Snapfish, Imo ».

Oscar Manikunda Musata, dans sa correspondance dont TIC Mag a obtenu une copie, ne précise aucune date quant à la durée de cette restriction. Mais, il indique que l’opérateur télécoms recevra toujours par correspondance écrite l’instruction autorisant le retour à la normale.

Des sources concordantes font savoir qu’une correspondance similaire a été adressée à tous les opérateurs télécoms et FAI du pays.

Vu le contexte sociopolitique du pays depuis quelques années, ce n’est pas la première fois que la RD Congo limite l’utilisation des réseaux sociaux. En décembre 2016, c’était déjà le cas. L’ARPTC avait alors ordonné aux opérateurs télécoms un « blocage momentané de tous les échanges d’images, des vidéos et de la voix via réseaux ».

Comme toujours, Facebook, WhatsApp, Twitter et Instagram figuraient parmi les réseaux sociaux visés. Dans sa lettre adressée aux différents FAI du pays, l’ARPTC précisait que « dans la mesure où le blocage partiel des services suscités ne sera pas possible », il sera demandé aux fournisseurs « de bloquer tout accès intégral » à ces réseaux sociaux.

Un an plus tôt, en 2015, c’est l’Internet qui était complètement coupé avant d’être progressivement rétabli au fil des jours.

(Source : TIC Mag, 8 aout 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)