twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : La CDP tend la main à la presse

jeudi 21 juillet 2016

Dans le cadre de sa mission, la Commission de protection des données personnelles (Cdp) compte sur l’appui de la presse pour sensibiliser les citoyens sur leurs droits.

« La Commission de protection des données personnelles n’est pas connue. Elle doit entrer dans les mœurs, dans les domiciles dans les villages, partout, elle doit intéresser tout le monde. » C’est le vœu exprimé par Awa Ndiaye, présidente de la Commission de protection des données personnelles (Cdp). « La Cdp tend la main aux médias nationaux pour nouer un partenariat dynamique et constructif afin d’atteindre ses objectifs et remplir les missions qui lui sont assignées », demande Awa Ndiaye aux journalistes, en marge d’un point de presse qui s’est tenu hier.

Malgré l’importance du travail consenti, la commission n’est pas encore sortie de l’anonymat. D’où l’importance de l’apport des médias pour participer à ce combat pour la protection des données personnelles. Selon Mme Ndiaye, ils vont être des relais dans le partenariat, aider la Cdp à rappeler aux responsables de traitement leurs devoirs dans le cadre de leur travail de collecte, de stockage, de conservation, de modification, de diffusion, de transfert, d’interconnexion, de destruction des données nominatives. Aussi, estime Mme Ndiaye, les médias vont sensibiliser les citoyens sur leurs droits d’accepter ou non le traitement de leurs données, être informés, rectifier, supprimer, sanctionner quand leurs données sont utilisées de manière illicite ou frauduleuse.

La Cdp s’est fixée comme mission de mettre en place une véritable culture d’appropriation des données personnelles pour faire comprendre aux citoyens qu’ils doivent, a priori, connaître leurs droits grâce à une large sensibilisation qui ne sera possible que par le partenariat Cdp-Presse. « Donc, j’espère qu’à partir d’aujourd’hui nous allons enclencher un partenariat dynamique », insiste Mme Ndiaye.

Cette année, la commission va intensifier ses missions d’investigations par l’élaboration d’une liste des sociétés publiques à contrôler. Par conséquent, une équipe d’investigation a été mise en place pour se rendre sur le terrain afin de vérifier si les traitements sur les données des Sénégalais est fait en conformité avec la règlementation avant de formuler au cas contraire des sanctions. Car « la Cdp donne des avertissements. Dès l’instant qu’un utilisateur nous fait un feedback, nous saisissons la société et lui demandons des explications qui peuvent aboutir par une mise en demeure ou un arrêt du traitement des données », informe Awa Ndiaye.

Mbayang Sarr Faye

(Source : Le Quotidien, 21 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)