twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : La Cdp avertit Expresso Sénégal

mercredi 9 avril 2014

Dans une délibération rendue publique hier, la Commission de protection des données personnelles (Cdp) estime avoir envoyé un avertissement à l’opérateur de télécommunication « Expresso » Sénégal pour manquements à la législation sur les données à caractère personnel à travers l’envoi de Sms publicitaires non sollicités.

Pour manquement à la législation sur les données à caractère personnel, la Commission de protection des données personnelles (Cdp) informe avoir envoyé un avertissement à « Expresso » Sénégal. Dans sa délibération datant du 3 avril dernier et qui a été rendue publique hier, la Cdp reproche à cet opérateur de téléphonie d’avoir « délibérément envoyé des « Sms » de prospection commerciale à ses abonnés sans leur consentement et sans aucune possibilité de s’opposer audit traitement ». Cela fait suite à la diffusion auprès des abonnés d’un message publicitaire au profit de « Ccbm électronics », lequel a fait l’objet d’une plainte auprès de la Cdp.

Selon le document de la commission qui nous est parvenu, l’opérateur « Expresso » a l’obligation en application des dispositions juridiques de la loi no2008 du 12 janvier 2008 sur la protection des données à caractère personnel de « procéder à la déclaration de tous les fichiers et bases de données contenant des informations nominatives, de respecter les finalités pour lesquelles ces données ont été collectées, de s’abstenir de toute prospection commerciale directe sans le consentement préalable des personnes concernées et de mettre en place un dispositif permettant à toute personne d’exercer son droit d’opposition audit traitement ». Par ailleurs, d’après la commission, les faits constatés révèlent un « manquement sérieux » aux dispositions législatives occasionnant dès lors une « atteinte grave » à la vie privée et à la tranquillité des personnes concernées.

Décidant de publier ledit avertissement, la Commission de protection des données personnelles entend interdire toute nouvelle prospection directe non conforme à la législation en vigueur en matière de protection des données à caractère personnel. Aussi, demande-t-elle au comité de sanction de prononcer une mise en demeure suivi d’une sanction pécuniaire en cas de récidive.

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 9 avril 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)