twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet du Parc des technologies numériques : 60 milliards de Fcfa pour ériger une ville numérique à Diamniadio

mercredi 17 décembre 2014

Pour un financement d’une soixantaine de milliards de Fcfa, le Sénégal, dans son programme Parc des technologies numériques (Ptn) inscrit dans le Pse, envisage de construire une ville numérique dans le pôle urbain de Diamniadio.

Le Sénégal ambitionne de faire de économie numérique un pourvoyeur d’emploi à l’image des Philippines, pays où le secteur emploie un million de personnes et contribue à hauteur de 30% au Pib. Notre pays compte aussi se hisser à la première place dans la sous région et parmi les cinq grandes destinations numériques de l’Afrique, au même titre que l’Afrique du sud, l’Egypte et l’île Maurice. Pour impulser cette volonté, le Sénégal s’engage dans le développement d’une ville numérique dont le dynamisme économique assurera le rôle de moteur économique du nouveau pôle de développement autour de Diamniadio. Pour la réalisation de ce projet, la Banque africaine de développement (Bad) octroie un financement d’une cinquantaine de milliards de Fcfa et l’Etat du Sénégal une enveloppe de 10 milliards de Fcfa.

Selon Yaya Abdoul Kane, ministre des Postes et des Télécommunications, qui a présidé, hier à Dakar, l’atelier de restitution de faisabilité de la ville numérique, toutes les actions sont mises en oeuvre pour que le secteur des télécommunications et des Tic puisse pleinement jouer son rôle de catalyseur et de support du développement économique et social.A son avis, la création de cette ville numérique est une réponse à une des préoccupations des acteurs du secteur : disposer d’infrastructures de base et de facilités d’accompagnement de l’essor d’activités numériques à partir du parc technologique qui en constitue le coeur. “ Tel que conçu, ce projet contribue à créer les conditions d’implantation d’infrastructures nécessaires à l’émergence du nouveau pôle urbain de Diamniadio”, souligne le ministre. Il soutient également qu’à travers la ville numérique, l’Etat souhaite apporter une réponse nouvelle à la forte demande des acteurs en infrastructures d’accès au débit, d’immeubles intelligents, de centres de données et de formation.

Pour Mouhamet Diop, expert des Tic et un présentateur de l’étude faisabilité du projet, le Parc des technologies numériques (Ptn) permettra de créer un espace attrayant pour les Investissements directs étrangers (Ide) dans le secteur des Tic. Ce parc pourrait aussi favoriser la promotion de l’incubation d’entreprises nouvelles et la création de plateformes pour des solutions innovantes.

Abdou Diaw

(Source : Le Soleil, 17 décembre 2014)

Post-Scriptum

Les préalables pour avoir la plus grande plateforme régionale

L’objectif de l’Etat du Sénégal est également d’avoir la première et la plus grande plateforme régionale en faisant des infrastructures numériques un avantage de compétitivité. Il faut relever trois phases pour réaliser ce vaste programme. La première correspond à la construction du Parc des Technologies numériques (Ptn) à Diamniadio dès 2015. Le projet de ville numérique sera bâti sur une superficie de 25 hectares dans cette première phase. La formulation du projet sera mise en phase avec les autres initiatives dont les objectifs sont liés, notamment le projet résidentiel de Diamniadio, le projet de Business park des affaires, la cité du savoir, la deuxième université de Dakar, l’Université virtuelle du Sénégal et la zone économique spéciale de Diass, etc. La deuxième étape est liée au déploiement du projet de ville numérique sur l’axe Diamniadio-Sébikotane-Diass afin de constituer un pôle urbain dont l’économie numérique sera le principal moteur économique. Enfin, la dernière phase consistera à étendre un réseau national de plateformes numériques, suivant un plan de développement et d’investissements mutualisés portés par les collectivités locales en collaboration avec le ministère en charge des Tic.

A. Diaw

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)