twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Programme de formation en e-learning : 165 infirmiers et sages-femmes reçoivent leurs diplômes

samedi 3 septembre 2016

Offrir un service de qualité aux populations et veiller sur l’accueil et les urgences qui font partie des modules de la formation. C’est ce que promettent les 165 infirmiers et sages-femmes d’Etat bénéficiaires du Programme de formation en e-learning.

Les ministres de la Santé et de la Fonction publique, le Pr Awa Marie Coll Seck et Viviane Laure Elisabeth Bampassy, ont procédé, hier, à une remise de diplômes à 165 infirmiers et sages-femmes d’Etat. Ces agents de santé, recrutés dans la fonction publique avant 2009, avec le niveau du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem), ont bénéficié d’une formation. C’est dans le cadre du Programme de renforcement des capacités des infirmiers et sages-femmes (Precis), initié par la Fondation africaine pour la médecine et la recherche (Amref/Health Africa).

A la fin de cette formation en ligne de 200 candidats, un examen de certification nationale a été organisé et à l’issue duquel 165 apprenants ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de 82,2 %. Ils constituent la première promotion de ce programme de formation en « e-learning » des infirmiers et sages-femmes d’Etat du Sénégal. Ils ont été formés grâce à la collaboration entre le ministère de la Santé et Amref Health Africa. Cette formation, selon le ministre de la Santé, a permis aux bénéficiaires d’avoir les mêmes outils que leurs collègues titulaires du baccalauréat plus trois ans. « Avec cette formation, tout le monde est au même niveau », s’est réjouie Mme Seck. Elle a rappelé que les infirmiers et sages-femmes recrutés dans la Fonction publique avant le relèvement du niveau de recrutement de ce corps au baccalauréat faisaient le même travail dans les structures de santé, mais n’avaient pas le même statut hiérarchique, puisque les ainés étaient de la hiérarchie B4. « Cette formation en ligne met un terme à cette sorte de frustration », a soutenu le ministre de la Santé. Car toutes les personnes qui ont participé à cette formation ont acquis de nouvelles compétences. « Elles ont été formées pendant deux ans sans bouger de leurs postes d’affectation. Très souvent, les populations se plaignent de l’absence des agents de santé à cause des formations », s’est félicitée le Pr Awa Marie Coll Seck. Les bénéficiaires sont formés sur dix modules qui concernent, entre autres, les domaines de l’accueil, des urgences, de la prise en charge de la question de la santé de la mère et de l’enfant.

Le ministre de la Fonction publique s’est, de son côté, félicité de cette formation. Mme Viviane Laure Elisabeth Bampassy a dit compter sur les bénéficiaires pour qu’ils offrent aux populations un service de qualité, rappelant que le Sénégal a besoin de ressources humaines de qualité. « Sans qualité, nous n’aurons pas une bonne administration. C’est pour cette raison que nous avons opté d’utiliser les nouvelles technologies qui permettront à tous les fonctionnaires, même ceux qui trouvent dans les zones les plus reculées, de se former sans se déplacer », a-t-elle insisté.

La présidente du conseil d’administration d’Amref Afrique de l’Ouest, le Pr Anta Tal Dia, a magnifié le partenariat entre cette structure et le ministre de la Santé. Lequel a permis la mise à niveau de ces 165 infirmiers et sages-femmes d’Etat. Mme Dia a informé que la formation de la deuxième cohorte de 300 apprenants (infirmiers et sages-femmes) est déjà en cours. Selon le directeur d’Amref, Dr Sylla Thiam, la finalité est de former 2.400 agents de santé au Sénégal. Les porte-paroles des bénéficiaires ont promis de prodiguer des soins de qualité aux populations.

Eugène Kaly

(Source : Le Soleil, 3 septembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)