twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour financer le plan Takkal de Karim Wade, l’Etat exhume la taxe sur les appels entrants

samedi 2 avril 2011

Abandonné récemment le projet de surtaxer les appels téléphoniques entrant au Sénégal va être repris par l’Etat. Habib Sy a reçu les travailleurs de la Sonatel pour leur exposer le dossier qu’ils ont déjà rejeté.

Le projet de surtaxer les appels téléphoniques entrants n’est guère abandonné par l’Etat. Et le recul, qui a été observé après les rejets essuyés de la part des travailleurs des télécommunications et de l’opinion de manière générale, n’a été que pour mieux sauter. En effet, l’Etat revient à la charge et exhume ce dossier qui a été l’objet de toutes les controverses et même de procès. Les travailleurs de la Société nationale des télécommunications (Sonatel), par le biais de l’intersyndicale de l’Amicale des cadres, ont été reçus par le Directeur du président de la République, Habib Sy. Une audience qui a eu lieu avant-hier et qui avait pour objet d’exprimer à nouveau la volonté de l’Etat d’appliquer la surtaxe sur les appels téléphoniques entrants au Sénégal. Et ce, avec l’appui de Global Voice. Ce qui avait pourtant fait l’objet du décret 2010-632, suspendu en partie (article 6 à 11) par le décret 2010-1524.

Pour faire accepter aux travailleurs ce qu’ils ont toujours refusé, l’Etat agit sur la fibre sociale. Il leur promet d’utiliser une partie des ressources qui seront tirées de cette opération à mettre en place un fonds pour financer une mutuelle pour les travailleurs de la Sonatel. Et pour faire comprendre à ces derniers que les ressources vont être redistribuées à différents secteurs, il leur est fait état de la construction de cases des tout-petits, d’aménagement de terrains et de construction de maison pour les immigrés. Cela, en plus du développement du secteur de l’énergie qui motive aujourd’hui des ponctions sur divers budgets de nombreux secteurs.

Des arguments auxquels ne croient pas une source ayant participé à la rencontre avec Habib Sy et qui, tout en estimant que la destination de l’argent est la seule nouveauté dans l’argumentaire de l’Etat, persiste que c’est juste pour les ferrer que cela a été fait. "Nous avons dépassé depuis longtemps les mutuelles. Nous sommes aujourd’hui aux fonds communs et aux coopératives d’habitat. Ce qu’ils disent c’est juste pour nous intéresser au projet, mais ça n’a pas d’effet sur nous", martelle notre source qui précise que c’est pour toutes ces raisons qu’ils ne vont pas tomber dans le piège.

Affichant la détermination des travailleurs à se battre contre ce projet, notre interlocuteur réaffirme que leur position d’hier reste celle d’aujourd’hui et rien ne les fera bouger. C’est ainsi qu’ils annoncent qu’ils vont se faire entendre dans les jours à venir pour faire rculer l’Etat.

Birane Lo

(Source : Le Populaire, 2 avril 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)