twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour enrayer les commentaires et injures sur le net : Le ministère de la Communication met sur pied une commission de régulation

jeudi 31 mars 2011

La mise en place d’une commission nationale, est la solution trouvée par l’Association de la Presse En ligne (APEL) et le ministre de la Communication, pour éradiquer le problème des commentaires sur les portails du net. Moustapha Guirassy a reçu hier, dans les locaux du ministère de la Communication, les membres de l’APPEL, afin de discuter des questions liées à l’aide à la presse, aux commentaires dans les portails.

« C’est une rencontre importante, car elle a permis de soulever tous les problèmes relatifs à ce secteur », a déclaré le ministre de la Communication. En effet, Moustapha Guirassy a reçu ce mardi l’Association de la Presse En Ligne (APEL) dirigée par Ibrahima Lissa Faye. Cette rencontre a été une occasion pour ces deux parties de soulever les problèmes relatifs à ce secteur de l’information. « La presse en ligne est devenue un secteur important : elle a près de 500 000 lecteurs par jour, ce qui n’est pas négligeable, et elle est chargée de vendre l’image du pays. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu à recevoir l’Association de la Presse En Ligne (APEL), une association nouvellement créée, afin de voir les meilleures formules de collaboration ». Ainsi, la rencontre a été l’occasion de poser les problèmes liés aux commentaires « indécents » publiés sur les portails et autres sites. Et, par rapport à ce domaine, le ministre a déploré les publications qui portent atteintes aux intérêts des personnes.

D’ailleurs, « une commission nationale va être mise en place, afin de protéger les données personnelles et régulariser le secteur », a révélé Moustapha Guirassy. De leur côté, les amis de Ibrahima Lissa Faye, président de l’APPEL, ont aussi mis en place une commission « éthique et déontologie ». « Cette commission a pour mission d’élaborer une charte d’éthique et de déontologie afin d’enrayer certains commentaires et les injures à travers le net », a déclaré M. Faye.

D’autres questions relatives au critère du cyber-journalisme, à l’aide à la presse en ligne ont aussi été posées. Pour ce dernier thème, le ministre précise, « la presse en ligne n’a pas été prise en compte par la réglementation de 1996, car elle n’était pas développée. Mais, le nouveau Code de la presse, qui doit passer dans les prochains jours devant le Parlement, a réglé ce problème ». Avant de quitter, le président de l’APEL, satisfait de la rencontre, précise, « cette visite est une première sortie, nous allons aussi nous rapprocher d’autres organisations comme le Synpics et le Cored ».

(Source : Sénégal Médias, 31 mars 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)