twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Portrait : Oumar Cissé (DG Intouch), l’homme aux mains d’argent

jeudi 7 mars 2019

Omar Cissé est énervant de réussite. Il transforme en succès toutes ses entreprises. C’est fut le cas de Gaindé 2000, 2SI, Ctic, TérAnga Capital. Aujourd’hui, il est à la tête de InTouch, un agrégateur de moyens de paiement digitaux. Plongée au cœur de la réussite d’un self made man.

« Les gens les plus intelligents ne sont pas toujours ceux qui parlent le mieux ». Omar Cissé contredit cette parole « simple » de Orelsan, le rappeur français. Avec un débit fluide, riche et structuré d’où transparaît un QI bien au-dessus de la moyenne, Omar Cissé capte facilement l’attention de son auditoire. Pour être entendu, il faut être écouté. Basique. Le directeur général de InTouch, un agrégateur de moyens de paiement et de services digitaux lancé en novembre 2015, ambitionne de faire de sa start-up une licorne. Dans le jargon de la Silicon Valley, la licorne est une start-up valorisée à plus d’un milliard de dollars. Ambitieux mais pas impossible.

Simple et basique

Surtout quand après un an d’activités, 30.000 transactions transitaient, chaque jour, sur la plateforme InTouch. C’est près de 400 millions de FCfa. Estimé à plus de 851 millions de FCfa en 2016, son chiffre d’affaires est passé à « plus de 3 millions d’euros » (2 milliards de FCfa), en 2018, car InTouch a enregistré quelques 176 milliards en termes de transactions avec un pic journalier de près d’un milliard. Tous les voyants sont au vert. La petite start-up est passée d’une cinquantaine d’employés, il y a deux ans, à 300 actuellement répartis dans 7 pays (Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Guinée, Kenya et Cameroun). Il y a 8.000 marchands qui utilisent la solution proposée par InTouch mais aussi des Etats, des sites d’e-commerce ou encore des entreprises. Avec des potentialités aussi importantes, l’ambition pour Omar Cissé est de « tripler le nombre de marchands qui utilise (sa) solution mais aussi d’accroître le volume des transactions qui passent par la plateforme » de sa société. Ayant de la suite dans les idées, il compte lancer ses activités dans un 8ème pays (le Maroc) dans les trois prochains mois. « En tout, c’est une nouvelle vague de 15 pays qui sera lancée dans les 18 prochains mois », prévoit-il.

Famille Tech

Des chiffres qui donnent le vertige et interpellent sur cette réussite insolente. Mais qu’est-ce qui fait courir Omar Cissé ? Pour en avoir une explication, il faut se plonger dans l’enfance de ce jeune quadra aux allures de gendre idéal qui ne place jamais un mot plus haut que l’autre. Très jeune, il a baigné dans l’inventivité et la technologie. « Je suis né dans une famille composée de beaucoup d’ingénieurs et de gens qui ont créé leurs propres entreprises. Papa était Directeur technique de Bull », conte-t-il. Bull est l’une des premières sociétés informatiques en France et au Sénégal, rachetée aujourd’hui par Atos qui est désormais actionnaire et partenaire de InTouch. La boucle est bouclée. Mais au-delà de l’anecdote, Cissé joue les guides pour découvrir les racines de son amour de la technologie. Avoir côtoyé le monde de l’entreprise dès son jeune âge lui a permis de savoir que c’était possible de réussir dans l’entrepreneuriat. « Je me suis rendu compte que ce que je gagnais en tant qu’étudiant, par exemple, car développant des solutions pour des entreprises (Gaindé 2000, par exemple, pour la Douane sénégalaise), je ne pouvais pas le gagner en tant qu’employé à la sortie de mes études ». Ingénieur de conception de formation, il fonde 2SI (sa première entreprise) avec des co-promotionnaires en 2001 qu’il dirige de 2005 à 2010. Année où il a lancé l’incubateur d’entreprises Ctic Dakar (en partenariat avec l’Etat, le secteur privé, la Banque mondiale).

Allié de Total

En 2014, il cofinance, avec un ami, le fonds d’investissement dénommé TerAnga Capital qui investit entre 50 et plus de 300 millions de FCfa dans des entreprises. Puis c’est autour de InTouch de prendre forme à partir de 2014. Depuis le lancement des activités, InTouch attire les convoitises des plus grands. Total, le géant pétrolier français, ainsi que sa filiale Worldline, spécialisée dans le paiement électronique, travaillent avec la start-up de Omar Cissé. La technologie proposée par InTouch est présente dans les stations-service Total. Profitant de cette rampe de lancement, Omar Cissé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. D’ici à trois ans, sa petite entreprise florissante compte être présente dans 38 pays.

Moussa Diop

(Source : Le Soleil, 7 mars 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)