twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Polémique autour de la licence : Le Président Wade refile le bébé au ministre des Finances

samedi 12 juin 2010

Hier, devant le staff de Sudatel, le Président Wade a nié une quelconque malversation dans l’attribution de la licence de téléphonie globale à la soudanaise Sudatel. Tout en demandant à ceux qui ne se satisferaient pas de cette réponse, de se rapprocher du ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop.

Le Président Wade ne semblait pas en grande forme hier, à la Place du Souvenir, où il est venu assister à la présentation de la nouvelle puce téléphonique 3G+ lancée par l’opérateur de téléphonie, Expresso. S’il a profité de l’occasion pour tenter de régler ses comptes avec, pêle-mêle, Abdou Latif Coulibaly, la société Sentel, et la télévision de Youssou Ndour, son argumentaire n’a pas volé très haut, et il a manqué d’éloquence. Mais sans doute était-ce le signe d’une certaine fatigue, le Président parlant debout, avec une sonorisation de bien piètre qualité.

Quoi qu’il en soit, sur le débat de la commission de 20 milliards qui aurait été perçue par certains de ses proches, pour l’attribution de la seconde licence globale à Sudatel, le Président Wade a dégagé en touche, en cherchant à faiure porter le chapeau à son ministre de l’Economie et des Finances  : « Ce n’est pas mon problème d’ailleurs, c’est le problème du ministre des Finances  ! Nous gouvernement, notre problème, les instructions que j’ai données, c’est de vendre la licence à 200 millions, et vous avez payé ces 200 millions. Le ministre des Finances a expliqué à ceux qui se demandaient s’il est marqué uniquement la somme de 87 milliards et quelques. Ça, ce n’est plus mon problème  ! » Avant cela, il n’a pas manqué de féliciter les Soudanais de la Direction générale et du Conseil d’administration de Sudatel, venus à Dakar spécialement, pour prendre part à cette cérémonie  : « Votre licence, l’Etat vous l’a vendue, et vous avez payé cash 200 millions de dollars, qui correspondaient à l’époque à 100 milliards de francs Cfa, contre un papier, c’est-à-dire simplement une licence...  » Mais d’où vient alors que l’on déclare que la somme perçue est bien en déçà du montant déclaré  ? Sur ce point aussi, la réponse de l’ancien professeur d’Economie à l’Université est limpide  : « Il y a eu, paraît-il, des différences de change. Mais la règle la plus élémentaire de la science financière, c’est le taux de change et les variations. » Et pour les personnes difficiles à satisfaire, « le ministre des Finances a donné des explications, parce qu’il y a eu des variations dans les changes. Au demeurant, je lui ai demandé d’être à la disposition de tout le monde pour fournir ces informations ».

Haro sur Sentel  !

Cela a été l’occasion de rappeler le conflit de son régime avec l’opérateur local de Millicom cellular, la société Sentel. Abdoulaye Wade a demandé de comparer, en sautant bien entendu la barrière temporelle, les 100 millions de dollars reçus de Sudatel, aux 50 millions de francs Cfa que le droit d’entrée de Sentel a rapportés au Sénégal, en 1995. Et il a conclu en disant qu’il ne voulait pas trop s’y étendre, puisque le dossier était pendant en Justice. Ce qui semble fortement à une action de diversion sur un sujet sur lequel il n’avait pas d’arguments défendables.

Ce qui est remarquable dans la sortie du chef de l’Etat, c’est que, pour une première fois qu’il se décidait à parler de ce scandale révélé par le magazine La Gazette, appartenant à Latif Coulibaly, il n’a pas apporté d’élément nouveau à ce qui s’affirme de plus en plus comme l’un des plus gros scandales financiers de ce pays. Au moment où la polémique enfle, le chef de l’Etat en parle, sans dire si une quelconque action serait engagée pour tirer les choses au clair, et veut que l’opinion se suffise de sa parole. Sans justification valable  !

Mohamed Guèye

(Source : Le Quotidien, 12 juin 2010)

Post-Scriptum

Promotion : Expresso s’offre un agent commercial de luxe

Les promoteurs de Sudatel n’ont pas eu besoin de se secouer fortement pour tenter de convaincre la presse sur les qualités de leur nouveau produit. Abdoulaye Wade l’avait déjà fait bien avant la conférence de presse.

Est-ce l’émerveillement du produit que l’on venait de lui présenter, ou une forte fatigue  ? Le Président Wade n’a pas tari d’éloges hier, par rapport au produit que la Sudatel présentait. Ayant vanté les propriétés de la nouvelle technologie à 3G+, le chef de l’Etat s’est permis d’affirmer que, en dehors du Soudan, le Sénégal était le premier pays à en bénéficier. « Même dans les pays développés, du moins dans ceux où j’ai l’habitude de me rendre, cette technologie n’est pas encore installée. » L’exception étant la Chine qui  ; lors du dernier passage de Wade, en était encore au stade de test.

Maintenant, le premier de tous les Sénégalais attend donc de ses concitoyens, qu’ils fassent preuve de reconnaissance envers cet opérateur, qui s’est mis en avance par rapport à son cahier des charges, en investissant 500 millions de dollars en deux ans, au lieu des 5 prévus, et qui lui apporte une puce de téléphone, la 3G+, de la toute dernière génération, et qui comprend tellement de nombreuses fonctionnalités. Pour sa part, lui Abdoulaye Wade a déjà franchi le pas, et acquis 2 téléphones ainsi équipés. A tous ses compatriotes de faire de même, pour que Sudatel bénéficie rapidement de son retour sur investissement, et donne encore du travail à de nombreux jeunes Sénégalais  !

Mohamed Guèye

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)