twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plaidoyer pour le développement des startups

lundi 1er juillet 2019

L’ambassadeur d’Israël au Sénégal, Roï Rosenblit, a plaidé, lundi, pour un écosystème permettant le développement des startups.

"Le potentiel est là, comme il existe en Israël, un bon niveau éducatif, le patriotisme, des jeunes motivés avec des idées novatrices, il reste de créer un écosystème où les acteurs joueront leur partition", a-t-il déclaré.

Le diplomate israélien intervenait à l’ouverture d’un séminaire de deux jours sur le renforcement des capacités de l’écosystème de l’innovation.

La rencontre de deux jours est organisée à l’hôtel Radisson de Diamniadio par l’Ambassade d’Israël à Dakar, la Fondation Konrad Adenauer et la Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide (DER).

Le séminaire, destiné aux officiels et professionnels évoluant dans le domaine des "Techs" du numérique, est animé par des experts israéliens et allemands.

Les jeunes entrepreneurs ont tout pour réussir, a souligné l’ambassadeur, estimant qu’il leur manque juste un peu d’encadrement par le renforcement de l’écosystème numérique.

Ce séminaire a pour de renforcer le modèle économique sénégalais et africain par l’entreprenariat, a dit Roï Rosenblit, ajoutant qu’il vise également à rendre le Sénégal "plus compétitif et attractif" sur le plan international dans le domaine des "TECHS", malgré les défis ou l’obstacle financier.

"C’est une fierté de démarrer ce nouveau partenariat économique par cette rencontre qui vise l’émergence du Sénégal, une Startup nation en 2030", a-t-il fait savoir.

Le représentant-résident de la fondation Konrad Adenauer, Thomas Volk, a relevé que le Sénégal a connu ces dernières une remarquable transformation économiques avec d’innombrables opportunités dues à sa fulgurante croissance économique.

Il a rappelé que la FKA travaille depuis 2018 avec des startups en vue de renforcer le modèle économique du pays, par le biais de la formation pour entrepreneurs, cadres et employés.

"Plus que jamais, nous restons convaincus que le Sénégal a toutes les chances de devenir une nation de Startups et ne pourra pas émerger sans un modèle économique dynamique avec des jeunes entrepreneurs prêts à explorer des nouvelles voies", a-t-il ajouté.

"Le constat est que notre pays a réservé une place primordiale au numérique qui constitue un catalyseur pour l’innovation, mais aussi un important vecteur de croissance pour nos économies", a pour sa part, souligné, la ministre de l’Economie numérique, des Postes et Télécommunications, Ndeye Tické Ndiaye Diop.

Selon elle, l’innovation technologique et l’émergence numérique offrent des opportunités infinies pour accélérer le processus de transformation structurelle et atteindre les objectifs de bonne gouvernance, entre autres.

Elle a estimé que l’engagement de l’Etat dans ce domaine montre à suffisance sa volonté de faire de l’économie numérique le moteur du développement et le levier de la croissance, de la création d’emplois et de richesses.

Le Délégué général de l’Entreprenariat rapide, Papa Amadou Sarr, a salué "les excellentes initiatives dans l’écosystème entrepreneurial, notamment dans le secteur du numérique et de l’innovation" notées depuis queleques années.

Pour lui, des efforts portés par les acteurs, gagneraient à être plus coordonnés afin d’atteindre les impacts visant à propulser le Sénégal au niveau des Startups nations africaines et mondiales.

Parmi les mesures susceptibles d’accompagner le secteur, il a cité la construction prochaine de la "DER innovation Hub" qui se veut "un incubateur de dernière génération au profit de l’écosystème". Cette initiative permettra aux jeunes sénégalais de développer leur créativité.

(Source : APS, 1er juillet 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)