twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Piratage informatique : Plusieurs milliards subtilisés à la Poste chaque année !

lundi 13 mars 2017

La Poste enregistre, chaque année des pertes estimées à plusieurs milliards de franc cfa. La révélation a été faite, ce weekend, par le nouveau Secrétaire général du syndicat national des travailleurs de la poste, Amadou Dème. Ce, en marge de la neuvième assemblée générale de l’organisation syndicale sous le thème : « la poste face aux défis numériques ».

Le piratage du système informatique de la Poste est bien une réalité. Des pertes confirmées par le nouveau Secrétaire général du syndicat national des travailleurs de la poste. Selon Amadou Dème, la Poste traverse des difficultés de plusieurs ordres.

A l’en croire, les pertes dues à des cyber-attaques dépassent le milliard de francs cfa. « Nous sommes piratés comme toutes les sociétés qui ont eu l’intelligence d’adosser leur exploitation sur le numérique. Nous en souffrons. Nous avons subi beaucoup de pertes. Parfois, ce sont des pirates qui ne sont même pas au Sénégal mais dans d’autres pays de la sous-région, voire même au niveau international », a affirmé le syndicaliste.

Qui renseigne que les pirates restent encore très difficiles à traquer. D’où la nécessité, selon lui, de moderniser davantage la Poste. « Nous vivons dans un monde virtuel. C’est extrêmement délicat. Nous devons nous moderniser. Parce que nous avons une clientèle de plus en plus exigeante. Même si c’était un franc, c’est l’argent de la Poste, des Sénégalais ». a-t-il souligné.

En plus du piratage, Amadou Deme a révélé que la poste est également victime de la concurrence déloyale. De ce fait, argue-t-il, pour exister, il faut innover. « Nous sommes dans un monde rapide, fait de dumping et inhumain. Les gens n’ont plus le réflexe d’envoyer des lettres. Ils préfèrent à partir d’un clic envoyer des mails. Il nous fallait trouver une parade. C’est pourquoi, nous avons trouvé le courriel hybride qui est mi- électronique et mi- physique », assure-t-il.

Il y a quelques mois, certaines agences de la Poste ont été victimes d’un piratage au cours duquel la société a perdu environ 411 millions de franc cfa. Suffisant pour le syndicaliste de soutenir que le thème choisi n’est pas fortuit. Car, relève-t-il, il s’agit de produire une contribution qui permettra aux autorités postales d’avoir une idée innovante dans le cadre de la gestion des défis numériques.

(Source : Walf Fadjri, 13 mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)