twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Piratage du système GAINDE : 6 transitaires déférés hier au parquet

mardi 16 avril 2019

Les transitaires impliqués dans le scandale du piratage du système « Gaindé » de la Douane Sénégalaise, ont été déférés dans la matinée d’hier, lundi 15 avril 2019. La Division des Investigations Criminelles (DIC) a été saisie de l’affaire depuis la semaine dernière. Un juge d’instruction va être désigné, selon nos sources, pour ouvrir une enquête afin de mettre la main sur l’ensemble des personnes compromises.

Il s’agit d’un scandale très grave qui implique des transitaires, arrêtés depuis la semaine passée. Le dossier a atterri à la Dic, suite à une plainte déposée par la Direction générale des Douanes, confient nos sources. Lorsque l’enquête a été ouverte, les transitaires concernés ont été convoqués et entendus. Et 06 d’entre eux ont été déférés au parquet, hier matin. Selon ces mêmes sources, le juge d’instruction sera désigné pour approfondir les enquêtes.

Qu’est-ce qui s’est passé au juste ? Dans les procédures de dédouanement, des transitaires pirataient le système « Gaindé », en subtilisant les numéros des PPM (Personne physique morale), un chiffre identification qui permet de faire la déclaration en douane. Ils prenaient les anciens numéros pour affecter leur dédouanement, au détriment de la Douane et des impôts. D’ailleurs, au-delà de la Douane, les impôts et Domaines sont également victimes, car ce PPM permet à la Direction générale des Impôts de pouvoir percevoir ses taxes, sur la base des activités réalisées par les importateurs.

Alors, certains importateurs entraient dans le Système « Gaindé » pour copier les numéros de PPM et faire leur déclaration, avec la complicité de leurs transitaires. La direction des Impôts a été saisie de l’affaire. A cause de ce piratage, plusieurs grands importateurs ne paient pas d’impôts. Et c’est une pratique qui date de plusieurs années. Au-delà des transitaires, plusieurs grands importateurs ont été cités dans l’affaire.

(Source : Leral, 16 avril 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)