twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Personnel du chiffre : Les misères des cryptologues décryptées par les députés

lundi 23 juin 2014

L’Assemblée nationale a voté hier le statut spécial du personnel du chiffre dont l’objectif vise à améliorer le niveau et les conditions de travail de ce corps et de lui permettre de bénéficier d’une retraite descente.

Le personnel du chiffre, composé de chiffreurs et cryptologues, est l’ensemble des techniciens en mathématique, physique et informatique qui assurent la sécurité des communications intérieures et extérieures des services de l’Etat. Le personnel du chiffre a accès à un certain nombre d’informations qui relèvent du secret d’Etat. Il n’a pas le droit de les divulguer. « Ces agents prêtent serment même après avoir quitté leurs postes. Même s’ils sont à la retraite, ils sont astreints à ne pas communiquer les informations qu’ils ont eu à connaître à l’occasion de leur activité professionnelle », a expliqué le ministre de la Fonction publique, du Travail, des Relations avec les organisations professionnelles et du Dialogue social, M. Mansour Sy.

Malgré ces lourdes charges et responsabilités, ce corps professionnel est en proie à plusieurs difficultés dans l’exercice de sa mission. Il est ainsi exposé à des tentations, dont la moindre est la vente des informations à la presse. C’est pour essayer d’améliorer leurs conditions sociales, qu’un projet de loi visant à renforcer le statut spécial du personnel de chiffre a été validé hier par les députés. « Il faut les mettre à l’abri de toutes difficultés pour leur permettre d’assumer leur missions dans les meilleures conditions. Il faut aussi insister sur la formation permanente, adaptée à des contextes environnementaux, pour leur permettre d’être toujours à niveau et de bien accomplir leur mission. Cela va aller dans le sens de les protéger davantage parce que quelle que soit la valeur d’un document, s’il n’y a pas la touche du personnel du chiffre, on ne peut pas l’utiliser », a affirmé le député Abdou Mbow. « Avec l’évolution des nouvelles technologies, la nécessité de relever leur niveau se pose parce que cela permet à notre pays de disposer de ressources humaines compétentes, au fait de ce qui se fait de mieux dans le secteur du contrôle et dans le secteur de la protection de données », a dit le ministre Mansour Sy.

Le personnel du chiffre s’occupe du chiffrement des messages qu’échangent les autorités en charge des affaires du pays. « Si nous n’avons pas de sécurité, toutes les autres activités dans notre pays seraient compromises. La cryptologie et le chiffrement sont aujourd’hui importants. Ces questions méritent de la part du chef de l’Etat une attention soutenue et des ressources de qualité doivent leur être affectées. Ces gens doivent être mis dans des conditions qui permettent également de travailler sereinement à la mission qui leur est confiée », a plaidé le député Samba Diouldé Thiam. Soumis au secret d’Etat même à la retraite, ce corps mérite selon le ministre du Travail, une retraite descente. « Il est normal d’envisager qu’il leur soit octroyé une prime dont le montant sera déterminé par décret, et qui va permettre qu’ils vivent bien de leur retraite et être dans des conditions qui évitent beaucoup de tentations, pour que les secrets d’Etat dont ils sont dépositaires puissent continuer à être préservés », a soutenu Mansour Sy.

Khady Sonko

(Source : Le Quotidien, 23 juin 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)